/opinion/columnists
Navigation

Vendu par son entourage?

Coup d'oeil sur cet article

Maxime Guillemette a sans doute été victime de son entourage, ayant sûrement été vendu à quelques jours de Noël. C’est souvent ce qui est le plus dangereux pour les gens du crime organisé: il y a toujours quelqu’un qui veut prendre la place d’un autre. Quelqu’un de son groupe a peut-être parlé trop fort et des échos se sont fait entendre.

Maxime Guillemette a sans doute été victime de son entourage, ayant sûrement été vendu à quelques jours de Noël. C’est souvent ce qui est le plus dangereux pour les gens du crime organisé: il y a toujours quelqu’un qui veut prendre la place d’un autre. Quelqu’un de son groupe a peut-être parlé trop fort et des échos se sont fait entendre. 

Comme je l’avais dit lors de son évasion, souvent les criminels retournent près de leur milieu parce qu’ils s’ennuient des gens qu’ils aiment. Pourtant, on ne cherche jamais un gars de Chicago à Chicago.

Mal du pays

Là, on a un gars de la Beauce qui a décidé de retourner près de chez lui. Le mal du pays a dû le ramener. 

Après 11 mois, la confiance de l’évadé devait être plus grande et il devait se dire qu’il pouvait commencer à dormir plus longtemps le matin en se disant que de moins en moins de policiers le cherchaient. 

Néanmoins, comment se fait-il qu’il ait réussi à déjouer les forces policières pendant aussi longtemps? Ce gars-là n’est sûrement pas resté dans cette maison durant 11 mois à faire une cure.

D’un autre côté, plusieurs enquêteurs viennent de recevoir un beau cadeau inattendu à la veille du congé des fêtes, principalement parce qu’il s’agit d’une belle prise au lourd dossier criminel. Les policiers sont assurément fiers. C’est un baume pour eux à l’arrivée de Noël. 

 

— Propos recueillis par Nicolas Lachance

Commentaires