/homepage
Navigation

Jean-François Fortin rend hommage à son chef

Fortin Paillé
Photo:Sonia Lévesque Le député de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, Jean-François Fortin, et le chef démissionnaire du Bloc québécois, Daniel Paillé, lors d'un passage à Mont-Joli.

Coup d'oeil sur cet article

Le député de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, Jean-François Fortin, a salué « le travail gigantesque » accompli par Daniel Paillé au cours de son bref passage à la direction du Bloc québécois.

« Il a travaillé corps et âme pour défendre notre parti et le faire renaître. Les travaux qui ont été menés par Daniel au cours des deux dernières années lui ont permis de relever le parti tant de manière administrative, financière, que du membership. On a un parti qui est en pleine santé principalement grâce à lui, prêt à mener une prochaine campagne, en 2015 » a commenté le député Fortin suite à l’annonce de la démission du chef du Bloc québécois.

Lui-même candidat à la dernière course à la chefferie, en 2011, Jean-François Fortin, dit ne pas vouloir même réfléchir à cette question pour le moment.

« L’important aujourd’hui (lundi) c’est d’absorber la nouvelle qui est un choc pour le Bloc québécois et de rendre hommage à cet homme qui a tout donné pour le Bloc, et qui pour des raisons en dehors de sa volonté doit quitter la gouverne de notre parti ».

Selon Jean-François Fortin, « c’est important de prendre le temps de voir venir les choses et de voir aussi de quelle manière les règles établies par notre bureau national vont faire en sorte que peu importe la personne, qui va vouloir devenir le chef, puisse le faire dans les règles de l’art ».

Le bureau national du Bloc québécois déterminera en janvier quelles seront les modalités, la mécanique à mettre en place pour élire un nouveau chef et président du parti. Entre-temps conformément aux statuts et règlements du Bloc québécois, c’est la vice-présidente, Annie Lessard, qui assurera l’intérim à la chefferie.

 

Commentaires