/news/provincial
Navigation
Société

Des cartes pour égayer le Noël des personnes seules

L’esprit des Fêtes anime de jeunes élèves de l’école primaire Saint-Yves

Coup d'oeil sur cet article

Des élèves de l’école primaire Saint-Yves se sont donné la mission d’égayer le Noël d’une centaine de personnes de la Vieille Capitale souffrant de solitude en leur remettant une carte de souhaits fabriquée de leurs petites mains.

«Noël, c’est un moment l’fun qu’on passe tous en famille, mais les gens seuls, eux, ils n’ont rien. Alors, c’est gentil de leur donner une carte.»

C’est la réflexion qu’a faite Quentin, élève de sixième année, lors de l’atelier de bricolage. Ses camarades partageaient à l’unanimité cette pensée.

«Ça fait plaisir d’aider les gens seuls et je suis sûre que ça va leur faire plaisir», a renchéri la jeune Emmanuelle.

Bonne action

Cette bonne action a été amorcée par Marie Cordeau-Rancourt, enseignante à l’école Saint-Yves, secteur Sainte-Foy. «Quand j’étais au secondaire, Gilles Kègle est venu à mon école faire une conférence et sa Fondation, son œuvre et l’homme lui-même m’ont beaucoup touchée, explique-t-elle. J’ai pensé que c’était une bonne idée de le faire découvrir aux élèves et je trouve que c’est une cause qui n’est pas assez connue.»

C’est ainsi qu’une centaine de cartes ont été confectionnées et remises à la Fondation Gilles Kègle qui vient en aide, depuis près de 35 ans, aux plus démunis et aux personnes vivant dans la solitude.

Touchant et motivant

«Je suis toujours étonné et ému de voir que les jeunes s’intéressent à la Fondation et qu’ils se soucient des gens seuls», a tenu à mentionner Gilles Kègle, celui qu’on surnomme affectueusement «la Mère Teresa du quartier Saint-Roch». Il assure que cet élan de bonté est une réelle source de motivation au sein de la Fondation.

Intégrées aux paniers de Noël, les cartes ont été distribuées parmi les 2400 bénéficiaires des services de l’équipe de Gilles Kègle.

«Ça leur fait vraiment chaud au cœur de recevoir une carte, souligne l’homme. Ils sont touchés et contents de savoir qu’on pense à eux.»

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.