/spsections/sotchi
Navigation

J'aime les traditions

Bloc Maltais

Coup d'oeil sur cet article

Noël est synonyme de bonheur pour moi.

Noël est synonyme de bonheur pour moi.

Pour être certaine d'arriver chez moi, à Petite-Rivière-Saint-François, le plus rapidement possible et de profiter au maximum du temps des Fêtes, j'avais un vol prévu le soir même de ma dernière course à Lake Louise. Un vol de nuit me garantissait d'être à la maison dès le lendemain.

Créer une ambiance

Le temps des Fêtes est un véritable dada pour moi à cause de toutes les traditions que ça implique. Je ne m'en lasse jamais.

Toutes mes décorations autour de la maison sont installées depuis le début du mois de novembre. Je n'avais pas le choix puisque je devais partir pour un camp final de préparation en Autriche pour la première course de la saison, le 7 décembre, à Montafon.

J'avais déjà hâte de revenir d'Autriche pour finaliser l'intérieur de la maison. Il ne me restait qu'une semaine environ pour installer mon sapin et décorer, tout ça à travers l'entraînement et mes autres engagements avant de repartir pour Lake Louise. Mon copain «tripe» Noël lui aussi, et c'est toujours plaisant de s'imprégner de l'ambiance.

Revoir mon monde

Vivre le temps des Fêtes dans mon village a toujours été important. Ça permet de revoir des amis d'enfance qui vivent maintenant à Québec, Montréal ou un peu partout dans la province et qui reviennent chez leurs parents qui habitent encore à Petite-Rivière.

Avec la parenté et les amis, il y a pour nous un classique du temps des Fêtes avec la descente aux flambeaux au Massif de Charlevoix. C'est devenu un rendez-vous annuel. Tous mes amis du snowboard et du ski y participent.

Une année olympique m'oblige à redoubler de prudence, mais il n'est pas question pour moi de rater cette activité. Je vais être tranquille, sans faire d'abus, sauf que c'est un incontournable.

Pour les sports

J'avais hâte de passer deux semaines chez moi avant de m'attaquer à la période la plus importante de ma saison et même des quatre dernières années.

Comme je suis une fille passionnée par la plupart des sports d'hiver, je vais en profiter, bien sûr, pour m'entraîner. Mais je vais aussi me réserver du temps pour faire du ski de fond. J'ai commencé à pratiquer ce sport l'an dernier et je suis tombée en amour. J'adore faire le pas de patin. Je prends l'air et c'est aussi un bon mode d'entraînement pour le cardio.

Quelques matchs de hockey improvisés à la patinoire sont aussi prévus. Ça aussi, c'est devenu un incontournable. Il y a des traditions qui ne doivent pas se perdre avec le temps des Fêtes, comme celle d'aller jouer dehors.

Et ce ne sont pas les occasions qui manquent à Petite-Rivière. Non, vraiment, lorsque j'en aurai fini avec ma carrière, je ne m'ennuierai jamais chez moi...

 

— Propos recueillis par Alain Bergeron

 

Commentaires