/news/currentevents
Navigation
Incendie | Réveillon

Drame de Noël : un père de famille dans le coma en tentant de sauver son condo

Incendie à Noël
Photo Agence QMI, Pascal Girard Les pompiers ont combattu pendant deux heures l’incendie qui a ravagé un logement de cet immeuble de la rue Bossuet.

Coup d'oeil sur cet article

Un père de famille est dans le coma depuis le réveillon où il a tenté de sauver son condo d’un sapin de Noël en flammes.

L’homme de 36 ans a été brûlé sur 30 % de son corps. Les médecins ont même dû le plonger dans un coma artificiel pour lui épargner des souffrances. Sa famille sera donc seule et morte d’inquiétude pour commencer la nouvelle année.

«C’est difficile pour sa femme, pour son fils et pour tout le monde, admet le frère de la victime. Personne ne sait quand il se réveillera, pas même les médecins.»

Visiblement ébranlée, l’épouse du brûlé a tenu à garder l’anonymat puisque les membres de leur famille n’avaient pas tous été informés du drame.

TORCHE GÉANTE

L’incendie éclair s’est déclaré alors que la famille avait invité une dizaine de personnes à célébrer le réveillon dans leur sous-sol d’un triplex de la rue Bossuet à Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Aidé de son frère, l’homme a voulu allumer son foyer au bois pour mettre un peu d’ambiance.

Vers 20 h, son projet s’est transformé en enfer lorsque des tisons se sont envolés pour aller atterrir sur les cadeaux. Le papier d’emballage a pris feu, transformant le sapin naturel en immense torche au milieu du salon.

«Quand l’arbre s’allume, ça fait comme un flash, a indiqué Sylvain Cuillerier du Service de sécurité incendie de Montréal. Rapidement, on se retrouve dans une tornade de flammes.»

TOURBILLON BRÛLANT

Les quatre hommes qui se trouvaient dans le salon ont alors tenté de sauver l’appartement. Leur séjour d’une trentaine de secondes dans ce four a suffi à leur causer des blessures.

Trois autres personnes ont été blessées dans l’incendie, mais ont déjà reçu leur congé de l’hôpital. Il s’agit d’un homme de 25 ans aussi brûlé gravement au visage et aux mains, d’un autre de 32ans touché plus légèrement aux mêmes parties du corps et d’une femme de 55 ans atteinte au visage et aux pieds.

Lorsqu’elle a entendu des cris et vu la lueur des flammes, l’épouse de la victime a pris ses jambes à son cou. Elle s’en est sortie indemne avec son fils d’environ quatre ans qui n’a d’ailleurs rien vu de la scène.

Malgré les efforts de sa famille pour lui cacher la vérité, le garçon est bien conscient de ce qui est arrivé à son père. Il vit maintenant dans l’appartement de la famille de son oncle avec sa mère et ses grands-parents.

Rien n’a pu être sauvé de l’appartement sauf quelques chandails, deux paires de sous-vêtements et un bas qui était dans la laveuse, mais qui empeste la fumée. Les dommages ont été évalués à 60 000 $. Les autres logements n’ont subi que des dommages légers.

ATTENTION AU FEU

Les pompiers ont profité de l’événement pour rappeler que les arbres naturels doivent toujours être bien imbibés et tenus éloignés des flammes.

«La leçon qu’il faut en tirer est que, quand le feu prend, il ne faut surtout pas s’en faire pour le matériel. On ne peut pas se battre contre le feu. Il faut fuir immédiatement», conclut pour sa part le frère de la victime.

Commentaires
Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions