/news/currentevents
Navigation

Katia Pitre amorce ses traitements mercredi

Les médecins américains sont optimistes

Katia Pitre
© Photo Karl Tremblay Katia Pitre.

Coup d'oeil sur cet article

Les médecins de l’équipe de recherche du l’Université du Minnesota qui se chargent de soigner Katia Pitre sont positifs quant au potentiel du traitement qui sera administré sur la jeune femme.

«Ils sont vraiment optimistes», a lancé tout sourire Katia Pitre, arrivée au Minnesota le 5 janvier.

«Le médecin que j’ai rencontré cette semaine était agréablement surpris de la forme physique et de l’état général que je peux avoir, malgré tous les traitement reçus depuis les deux dernières années, a-t-elle ajouté. Je pense qu’on peut aller de l’avant dans ce traitement-là.»

En compagnie de sa mère, elle espère pouvoir commencer le traitement dès mercredi. «Ils vont prendre des cellules de ma mère qui sont saines, qui sont fortes, et ils vont me les administrer», explique-t-elle.

Ces cellules, dites «naturals killers», pourront lui permettre de combattre naturellement les cellules cancéreuses dans son corps.

Katia a passé une batterie d’examens, afin de s’assurer qu’elle n’a aucune maladie en dormance, puisque l’immunothérapie pourrait entraîner une poussée de celle-ci. Un des médecins de l’équipe doit la rencontrer lundi pour lui donner les résultats. Ensuite, le grand combat débutera.

«Ils vont mettre à plat mon système immunitaire. Je serai sensible à toutes les infections dans les airs, alors ce sera important que je sois en isolement complet», explique-t-elle.

Elle espère aussi que ce traitement sera d’une grand aide pour la recherche en médecine et les autres jeunes femmes qui pourraient en avoir besoin. «Ça va permettre d’avoir des données tangibles», indique-t-elle.

Impressionnés

Les médecins de l’équipe de recherche se sont dits impressionnés de l’élan de générosité envers Katia.

«Je pense qu’ils ne s’attendaient pas à me voir aussi rapidement. Ils ont été surpris», indique-t-elle.

Commentaires