/opinion/blogs
Navigation

Un peu de pensée magique, avec votre détox?

Coup d'oeil sur cet article

J'ai hâte que le mois de janvier soit fini.

Pas à cause du froid - je suis pas frileux - mais à cause de ce fléau qui marque le lendemain des Fêtes: la détox. En février, tous les messages remplis de jus verts, d'abstinence d'alcool et d'autres éléments diététiques et vertueux auront disparu avec les résolutions du nouvel an. Et ce sera bon débarras.

IMG_1232Je comprends l'idée de se remettre sur le droit chemin après les vacances. D'y aller un peu plus doucement sur le gras, l'alcool et le sucre, si on est allé un peu fort pendant la pause. Moi aussi, j'ai de fortes envies de salade, après avoir fait bombance, que ce soit à Noël ou à d'autres temps de l'année.

Je n'ai par ailleurs aucune sympathie pour le concept de la "détox", de faire sortir les "toxines" accumulées dans le corps en ayant recours à des aliments spécifiques, en transformant tous ses repas en smoothies hypervitaminés, en broyant des feuilles de kale avec des bleuets pour s'antioxyder le système et s'énergiser à plein. Faire une détox, c'est flatter son égo, plus que redresser sa santé.

La détox, c'est comme toutes les autres diètes que l'on vend à gauche et à droite, dans notre société d'excès: c'est en faire trop dans un sens, après en avoir fait trop dans l'autre. Et comme ces diètes miraculeuses - qui sont, encore une fois, vendues, pas données gratuitement pour le bien commun - elles conduisent avant tout à des jeux de yo-yo, plutôt qu'à des effets durables. On se "remet sur le piton", et après, avec d'autant plus d'impatience qu'on s'est privé, on reprend le même chemin qu'avant.

Aussi, cette approche compte beaucoup sur des aliments supposément miraculeux comme le kale, qui est effectivement plein de bonnes choses, mais qui pourrait aussi, pris trop régulièrement ou en trop grandes quantités, avoir des effets négatifs sur la santé (entre autres sur la thyroïde). Il faut toujours se méfier des grandes promesses, selon lesquelles des doses massives de quelques aliments choisis vont redresser votre bilan de santé en deux semaines ou un mois. Pensez à tout le "buzz" qui avait entouré le recours au jus de canneberge pour améliorer la santé cardio-vasculaire, il y a quelques années. Après des premiers résultats apparemment intéressants, on s'était aperçu qu'il aurait fallu en boire des quantités impressionnantes, tous les jours, 365 jours par année, pour ressentir un effet significatif. Deux semaines par année, quoi qu'il en soit, ça ne donne pas grand chose.

Pourquoi donc cet intérêt constant pour la "détox", les aliments miracles et les diètes qui vous feront perdre trente livres en trente jours, garanti ou votre argent remis? Parce que les vraies solutions sont aussi plates qu'efficaces: en faire un peu, tous les jours. Choisir ses aliments sagement - des légumes, des céréales entières, pas trop de viande, moins d'aliments hypertransformés - et faire de l'exercice.

Se "détoxifier", c'est peut-être simplement penser à long terme, au fond.