/news/currentevents
Navigation
Pédophilie | Prévention

Un pédophile peut-il mener une vie normale ?

Entrevue avec Hubert Van Gijseghem, psychologue et expert psycholégal en matière d’agressions sexuelles.

Viol
Hubert Van Gijseghem, psychologue.

Coup d'oeil sur cet article

Voyez-vous d’un bon œil l’initiative de L’Ange bleu, qui veut aider les pédophiles à rester abstinents ?

Voyez-vous d’un bon œil l’initiative de L’Ange bleu, qui veut aider les pédophiles à rester abstinents ?

Je suis plutôt pour, oui, c’est une bonne initiative, du moins pour les vrais pédophiles. Car le grand public confond prédateurs sexuels et pédophiles. Il faut savoir que seulement 15 % des agressions sexuelles perpétrées sur des enfants le sont par des pédophiles, c’est-à-dire des hommes, car on ne parle que d’hommes, qui ont un attrait exclusif pour les enfants. Il s’agit d’une catégorie d’abuseur très spécifique, avec une attirance quasi exclusive pour les garçons. La plupart des agressions sur des enfants sont commises par des agresseurs polyvalents, qui ont plusieurs types de cibles.


Ces pédophiles peuvent-ils mener une vie normale, avoir une famille ?

En principe, oui, mais on ne peut pas les changer avec la thérapie ou l’incarcération. Une des façons d’aider ces personnes est de créer les moyens pour qu’ils puissent imposer un contrôle à leurs pulsions. C’est très difficile, mais cela existe. J’ai vu de vrais pédophiles s’imposer pour un temps ce contrôle parce qu’ils ne veulent pas faire de victi­mes.


Et comment peuvent-ils en arriver à exercer ce contrôle de leurs désirs pour les enfants, à être abstinents ?

On peut faire le parallèle avec la chasteté que s’imposent les prêtres: occupez-vous, sublimez vos choses, trouvez un exutoire valable. J’ai connu un homme qui parvenait au contrôle en collectionnant de petits angelots, des figurines, il en avait des dizai­nes. C’était sa méthode à lui.


Hubert Van Gijseghem est l’auteur de plusieurs livres, dont, en 1988, chez Méridien : La personnalité de l’abuseur sexuel.

 

Sur le même sujet
Commentaires