/lifestyle/books
Navigation
Absolution

Thriller psychologique post-apartheid

Patrick Flanery
Photo courtoisie, Andrew Van Der Vlies Patrick Flanery

Coup d'oeil sur cet article

L'auteur américain Patrick Flanery, docteur en littérature anglaise à l'université d'Oxford, offre pour son premier roman, le best-seller Absolution, une réflexion appro-fondie de la société sud-africaine contemporaine. Il expose cette réalité complexe, bien d'actualité, dans un thriller psychologique post-apartheid puissant.

L'auteur américain Patrick Flanery, docteur en littérature anglaise à l'université d'Oxford, offre pour son premier roman, le best-seller Absolution, une réflexion appro-fondie de la société sud-africaine contemporaine. Il expose cette réalité complexe, bien d'actualité, dans un thriller psychologique post-apartheid puissant.

Clare Wade, une icône de la littérature blanche et de gauche de Cape Town, en Afrique du Sud, ouvre la porte de son univers à Sam Leroux, un jeune universitaire qui souhaite retracer sa carrière dans une biographie. Clare, diffusant à compte-gouttes les informations à Sam, enquête en même temps sur la disparition de sa fille Laura, qui a rejoint la lutte armée antiapartheid en pleine guérilla, en 1989.

Clare s'interroge sur les motivations de sa fille, qui est peut-être auteure d'attentats à la bombe, tandis que le travail de Sam dévoile des liens délicats de Clare avec l'ancien régime d'apartheid. Chacun doit faire tomber les masques.

Patrick Flanery, un auteur américain qui habite maintenant à Londres, expose toute la complexité de la société sud-africaine dans ce thriller original et intelligent, où on en apprend toujours un petit peu plus sur chacun des personnages.

«Je me suis toujours intéressé à l'Afrique du Sud. J'ai grandi dans l'état du Nebraska où l'école où j'étudiais a été déségrégationnée par le gouvernement quand j'avais 10 ans. L'Afrique du Sud était souvent présente dans le curriculum de l'école, comme modèle, en quelque sorte, d'un pays qui évoluait vers la déségrégation et le changement.»

Complexité du pays

Lorsqu'il a étudié toute la société sud-africaine, il a été frappé par l'incroyable complexité de son histoire, mais aussi par sa culture. «C'est un pays qui a beaucoup de cultures différentes. Je voulais la décrire de manière respectueuse et lui rendre justice, mais qui pouvait aussi la remettre en question.»

Clare, son personnage principal, est un amalgame de plusieurs influences. «Beaucoup de descriptions de ses positions philosophiques et éthiques, même son oeuvre, doivent quelque chose à un auteur comme James Coetzee, l'auteur du roman Disgrace. Mais elle n'est pas modelée sur lui. Comme personnage, Clare se rapproche plus de certaines femmes que j'ai connues en grandissant. Il y a beaucoup de ma grand-mère maternelle dans Clare, de certains de mes professeurs, et je pensais en partie à l'écrivaine Muriel Spark, qui a eu une relation plutôt tumultueuse avec son biographe.»

« Processus de guérison »

Patrick Flanery a été bouleversé pendant l'écriture du livre, qui s'est faite alors qu'il vivait une période moins heureuse de sa vie, à Sheffield, dans le nord de l’Angleterre. «On ne peut pas écrire sur l'Afrique du Sud sans se forcer à comprendre le traumatisme qu'a vécu ce pays. Il est encore en processus de guérison.»

Patrick Flanery a obtenu un doctorat en littérature anglaise à Oxford.

Commentaires