/news/politics
Navigation
Montréal | Données ouvertes

Données ouvertes : Montréal fait front commun

internet ordinateur
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Première ville au Québec à avoir utilisé les données ouvertes en 2011, Montréal s’unit maintenant à Québec, Gatineau, Sherbrooke et le gouvernement provincial pour adopter une licence ouverte commune, du jamais vu au Canada en cette matière.

Afin de faciliter le partage de leurs données, tous opteront pour la licence CC 4 de l’entreprise Creative Commons, une licence reconnue internationalement. Mise sur pied bénévolement, elle a également l’avantage d’être gratuite.

Le mouvement des données ouvertes vise à garantir l’accessibilité des données et leur réutilisation par tous sans restriction.

«Le Bureau de la Ville intelligente et numérique que nous mettons sur pied accordera une place primordiale aux données ouvertes non seulement pour favoriser la transparence, mais aussi parce que ces données permettront de développer des applications souhaitées par les citoyens», a mentionné le maire de Montréal, Denis Coderre, par voie de communiqué.

La Ville a également annoncé qu’un plan de libération des données était sur les planches et sera déposé dans les prochaines semaines.

Par ailleurs, dans le cadre de la Journée internationale des données ouvertes, des ateliers sur le sujet seront offerts aux employés municipaux et aux citoyens le 22 février.

Commentaires