/slsj
Navigation
Marquis de Jonquière

Du pain sur la planche

Les hommes de Dean Lygitsakos disputeront trois matchs en quatre soirs ce week-end

Dean Lygitsakos
photo roger gagnon Un voyage éprouvant attend Dean Lygitsakos et sa bande ce week-end, alors que les Marquis disputeront deux matchs face aux Braves à Laval en plus d’accueillir les Éperviers de Sorel-Tracy demain soir.

Coup d'oeil sur cet article

Forts d’une séquence de trois victoires consécutives, les Marquis de Jonquière tenteront de défendre leur troisième rang dans la LNAH contre les Braves de Laval et les Éperviers de Sorel-Tracy.

Les Jonquiérois devront par ailleurs négocier avec de longues heures de route puisqu’ils visiteront les Braves ce soir et dimanche. Ce caprice du calendrier s’explique par un match reporté le 22 décembre à cause des mauvaises conditions météo.

Avec seulement dix rencontres à disputer en saison régulière, l’entraîneur-chef des Marquis Dean Lygitsakos reconnaît que les trois duels de cette semaine seront exigeants pour ses troupes. «Deux matchs face à Laval lors d’une fin de semaine de trois rencontres, ça s’avère un défi hors de l’ordinaire pour notre organisation, souligne-t-il. Il ne faut pas voir trop loin en avant. On accueille le week-end comme une occasion de continuer notre progression.»

Rivaux de taille

Les Braves de Laval occupent actuellement le huitième et dernier rang du circuit Godin. Les Marquis ont remporté trois victoires en autant d’occasions contre eux cette saison. Selon Lygitsakos, les Braves ont toutefois bien changé depuis le dernier affrontement entre les deux équipes. «Non seulement ce sera difficile de jouer un jeudi soir à Laval, mais les Braves se sont beaucoup améliorés. Le nouvel entraîneur Pierre Pelletier a amené beaucoup de cohésion.

Entre ces deux escales chez les Lavallois, les Marquis recevront les Éperviers de Sorel-Tracy demain soir au Palais des Sports. Le dernier duel entre les deux formations avait marqué le réveil des Jonquiérois. «Les Éperviers sont une formation de séries éliminatoires, ajoute le pilote des Marquis. Ils nous forcent à jouer un match de qualité supérieure, digne des éliminatoires, à chaque occasion. Ce sont des matchs comme ceux que nous jouons ensemble, qui font que j’aime mon travail.»

Confiance

Dean Lygitsakos amorce le dernier droit de la saison avec optimisme. «L’équipe est sortie grandie des embûches de cette année, souligne-t-il. On a appris à se faire confiance, peu importe quel joueur joue, on s’assure que la chaise soit bien remplie. J’ai cessé de focuser sur ceux qui ne sont pas là pour me concentrer sur ceux qui jouent.»

L’objectif au classement? «La position est secondaire, conclut l’entraîneur. C’est sûr qu’on vise le top 4 pour l’avantage de la glace en séries, mais l’important, c’est de terminer en force.»

 

Commentaires