/slsj
Navigation
Saguenéens

Encore blanchis à Gatineau

Les Sags encaissent un septième revers en huit matchs

SPO-SAGUENEENS-OLYMPIQUES
Photo agence qmi, marc desrosiers Le joueur du centre des Olympiques Deverick Ottereyes tente de déjouer le gardien Julio Billia au cours de la troisième période.

Coup d'oeil sur cet article

Le retour dans la bonne voie aura été de courte durée pour les Saguenéens de Chicoutimi. Pour une deuxième visite de suite cette saison au Centre Robert-Guertin, ils ont été blanchis dans une défaite de 3 à 0 aux mains des Olympiques de Gatineau, hier.

Le retour dans la bonne voie aura été de courte durée pour les Saguenéens de Chicoutimi. Pour une deuxième visite de suite cette saison au Centre Robert-Guertin, ils ont été blanchis dans une défaite de 3 à 0 aux mains des Olympiques de Gatineau, hier.

Les Sags sont victimes d’un quatrième jeu blanc au total depuis le début de la campagne. Les hommes de Patrice Bosch avaient subi un blanchissage de 5 à 0 sur la glace du vétuste amphithéâtre gatinois, le 8 janvier dernier.

C’est un septième revers en huit matchs pour les Sags qui avaient interrompu à six leur série d’insuccès, vendredi soir, à Sherbrooke. Les Bleus ont tiré 17 fois, dont seulement trois au dernier tiers, sur la cage défendue par Anthony Brodeur, en plus de bousiller quatre jeux de puissance.

«On n’a pas mal joué, mais on n’a pas su profiter des quelques chances que l’on a eues, a analysé l’entraîneur-chef au bout du fil. C’était un match par spasmes de momentum et ils ont eu plus de momentum que nous. Il faut trouver un moyen d’acheter un but et d’avoir une meilleure production offensive de certains gars. Ce n’est pas toujours aux mêmes de produire.»

Billia alerte

Gardien partant chez les Saguenéens pour une deuxième rencontre de suite en raison de la blessure à Domenic Graham, Julio Billia a une fois de plus répondu à l’appel, bloquant 27 des 30 rondelles auxquelles il a fait face.

Simon Tardif-Richard, Elie Bérubé et Adam Stevens ont été les seuls à déjouer Billia à chacune des périodes de la partie. Patrice Bosch ne tarissait pas d’éloges à l’égard de son portier en entrevue.

«Il a été exceptionnel et c’est la raison pour laquelle on est resté dans le match, a assuré le pilote chicoutimien. Ça commence à être frustrant d’avoir des chances sans qu’elles se transforment en but. En plus, je trouve qu’on joue mieux défensivement.»


Les Saguenéens, qui seront en congé aujourd’hui, retrouveront leurs partisans mercredi soir à l’occasion de la visite de l’Océanic de Rimouski au Centre Georges-Vézina.

Laurent Dauphin a mis fin à une séquence de neuf matchs avec au moins un point.

Le député néo-démocrate dans Chicoutimi-Le Fjord, Dany Morin, figurait parmi les spectateurs attentifs dans les gradins.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.