/news/currentevents
Navigation

Fusillade à NDG: Deux durs à cuire au coeur tendre

FD-FUSILLADE-MONTREAL
Photo Pascal Girard, Agence QMI Les deux hommes qui ont été attaqués dans la nuit de samedi à hier sont connus dans la rue sous les pseudonymes de «Problem» et «Science».

Coup d'oeil sur cet article

Les deux hommes attaqués par balles ce week-end à Notre-Dame-de-Grâce étaient des durs à cuire au cœur tendre bien connus dans leur quartier.

Les deux hommes attaqués par balles ce week-end à Notre-Dame-de-Grâce étaient des durs à cuire au cœur tendre bien connus dans leur quartier.

Un homme de 22 ans et un autre de 25 ans ont été tirés à plusieurs reprises dans la nuit de samedi à hier à leur sortie du bar Le Goldies, rue Saint-Jacques, tout près de la rue Elmhurst. Vers 2 h 40, des individus avec qui ils se trouvaient à l’intérieur les ont suivis et c’est à ce moment qu’ils ont été tirés. Les assaillants ont aussitôt pris la fuite.

Hier, la police refusait de dire s’il s’agit d’un règlement de compte, et aucun suspect n’avait encore été arrêté.

Des « protecteurs »

«Ce ne sont pas des enfants de chœur, ils ne vont pas à l’église, mais ils sont des protecteurs dans le quartier: ils protègent mes barmaids, les enfants, tout le monde», décrit un ami de longue date des victimes, Kenneth Graine, 47 ans, et gérant du bar Le Goldies.

«À Noël, il y en a même un qui s’est déguisé en père Noël, et il a distribué des cadeaux aux enfants des familles pauvres du quartier.»

Les victimes sont pourtant connues des policiers et ont toutes deux des casiers judiciaires. Ils ont pour noms de rue «Science», 22 ans, et «Problem», 25 ans, rapporte Kenneth Graine. Ce sont des habitués du bar Le Goldies. Ils sont de bons amis, selon Kenneth Graine, et ont grandi dans le quartier.

Conflit

Selon la version des faits de divers témoins interrogés par le SPVM, un conflit entre «Science» et au moins un suspect aurait dégénéré.

«Je ne viens jamais dans le coin le soir; tous les six mois, il y a un malheur qui arrive», a laissé entendre un client du Goldies qui a préféré taire son nom.

«On ne comprend pas ce qui s’est passé», indique Kenneth Graine. Habitant au-dessus du bar, il est rapidement descendu voir ce qui se passait.

À son arrivée, «Problem» entrait dans le bar.

«Il avait été tiré dans le ventre et dans le bras, il est entré, il a marché et il s’est effondré dans le backstore, dit-il.

«“Science” était étendu par terre à côté de l’arrêt de bus [à quelques mètres du bar]. Il avait été tiré dans le visage et dans le haut du corps.»

Hier après-midi, «Science» se trouvait toujours dans un état critique alors que «Problem» était hors de danger. Ils n’avaient pas encore été interrogés par la police de Montréal. Les enquêteurs en scène de crime ont passé plusieurs heures dans le bar et n’ont quitté les lieux qu’hier en début d’après-midi.

 

Commentaires