/slsj
Navigation
Snowboard cross | Baptiste Brochu

Baptiste Brochu cible les prochains Olympiques d’hiver

L’athlète revient galvanisé de Big White où il a obtenu ses meilleurs résultats de la saison.

Baptiste Brochu
Photo Roger Gagnon L’avenir s’annonce prometteur pour le Baieriverain Baptiste Brochu, qui a obtenu ses meilleurs résultats de la saison la semaine dernière.

Coup d'oeil sur cet article

Suisse, Espagne, Italie : le surfeur des neiges baieriverain Baptiste Brochu ne chômera pas dans les prochains mois.

C’est un peu par hasard que Brochu a découvert le snowboard cross il y a quatre ans. À l’époque, il affectionnait surtout le freestyle. «Le Mont-Bélu a installé une piste de cross, alors j’ai décidé d’essayer la discipline, se souvient-il. J’ai ensuite participé à quelques compétitions à Québec.»

Les choses se sont par la suite bousculées. «Un an plus tard, Équipe Québec m’a contacté pour que je me joigne à eux. Je fais maintenant partie de l’équipe nationale de développement.»

Pour être au sommet de sa forme, Baptiste Brochu se soumet à un entraînement rigoureux sur les pentes pendant la saison hivernale. Il a ainsi pris part à un camp d’un mois au Chili et à un autre en Autriche cette année.

«L’été, je m’entraîne beaucoup en gym avec mon coach Charles Bouchard, ajoute l’athlète. On lève beaucoup de poids.»

Podium Pierre Lavoie

Une saison de snowboard cross ne se boucle pas à peu de frais. Pour participer aux compétitions internationales, Brochu doit débourser entre 30 000 $ et 35 000 $ par année.

«Ça coûte cher, souligne-t-il. Surtout dans les rangs amateurs, où on doit tout payer de notre poche.»

Le Podium Pierre Lavoie qu’il a remporté lundi arrive donc à point nommé. Baptiste a été l’un des quatre récipiendaires d’une bourse de 5000 $. «C’est sûr que ça aide toujours!», affirme le jeune homme en riant.

Objectif Pyongchang

Les derniers résultats de Brochu dans le circuit Noram augurent bien pour l’avenir de l’athlète. Le week-end dernier, il a raflé une deuxième et une première position à Big White en Colombie-Britannique, ses meilleurs résultats de la saison. Le Baieriverain a par ailleurs passé à un cheveu d’être de la fête à Sotchi.

«J’étais l’un des choix pour l’équipe olympique, mais on a finalement préféré quelqu’un de plus expérimenté, même si j’avais de meilleurs résultats que lui.»

La porte est donc béante pour les Jeux de 2018 à Pyongchang en Corée du Sud. «Ça m’a vraiment animé, conclut Baptiste Brochu. C’est mon objectif ultime.»

Brochu s’envolera dans dix jours pour une étape de la Coupe du Monde en Suisse, puis pour une autre en Espagne. Il prendra enfin part à ses derniers championnats mondiaux de snowboard cross junior à Valmalenco en Italie le 1er avril.

Commentaires