/entertainment/movies
Navigation
Cinéma

Un chef-d’œuvre visuel

le vent se lève
Le vent se lève

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Tous les aspects du film Le vent se lève (The Wind Rises), du maître de l’animation Hayao Miyazaki, en font un autre chef-d’œuvre visuel.

TORONTO | Tous les aspects du film Le vent se lève (The Wind Rises), du maître de l’animation Hayao Miyazaki, en font un autre chef-d’œuvre visuel.

C’est envoûtant pour les yeux et douloureusement complexe. Et ça nous rappelle combien son animation peut être sophistiquée en nous racontant des histoires sur la condition humaine.

Avec une nomination aux Oscars comme meilleure animation et son incroyable succès aux guichets dans son marché d’origine, Le vent se lève jouit d’un bruit favorable. Mais cela n’empêche pas certaines critiques de se faire entendre. Le film traite d’un sujet controversé de l’histoire du Japon, mais il le fait à travers une romance fictive et des éléments fantastiques et de rêve qui rehaussent le récit.

Alors que des scènes d’enfance se déroulent au début des années 1990, la majeure partie du scénario s’intéresse au Japon en temps de paix, soit entre les deux grands conflits qui ont secoué le 20e siècle, avec quelques scènes en Allemagne.

Le protagoniste est un garçon imaginatif qui grandit afin de devenir un ingénieur en aviation idéaliste – le vérita­ble héros Jiro Horikoshi (1903-1982). Porté par la voix de Gordon-

Levitt, il rêve de créer un avion au design supérieur.

Le vent se lève est une merveille artistique dans laquelle les références historiques abondent.

  • Le vent se lève (4/5)

Film de  Hayao Miyazaki.

Avec les voix de Joseph Gordon-Levitt, Emily Blunt et Elijah Wood.

Sur le même sujet
Commentaires