/news/health
Navigation
Il le poursuit pour 1 M $

Le chirurgien se trompe d'organe

poursuite médecin

Coup d'oeil sur cet article

Un médecin de Rouyn-Noranda se fait poursuivre pour près de 1 million de dollars par un ex-patient. Lors d’une chirurgie, il aurait retiré une partie du mauvais organe, laissant intacte la vésicule biliaire qu’il devait opérer.

Selon les documents déposés en Cour supérieure, Michel Chrétien s’est rendu au CSSS de Rouyn-Noranda le 7 août 2011 pour une cholécystite perforée, c’est-à-dire une infection à la vésicule biliaire. Il a été opéré par le Dr Imad Aad.

La requête déposée en cour par M. Chrétien, qui avait 50 ans à l’époque des événements, indique que sa vésicule biliaire était nécrotique et liée à son côlon. L’inflammation aurait été telle qu’elle empêchait le Dr Aad de voir et disséquer la vésicule. Le médecin aurait alors voulu effectuer une «résection segmentaire en bloc», c’est-à-dire qu’il aurait retiré la vésicule biliaire avec une partie des organes qui l’entouraient.

Le 19 août, il a dû se rendre d’urgence à l’hôpital pour des douleurs et des rougeurs à l’abdomen. Or, la vésicule biliaire infectée était toujours bien en place, elle qui aurait dû avoir été rétirée le 7 août.

Pas dans les règles de l’art

M. Chrétien a été transporté le 20 août au CSSS des Eskers, à Amos, où le Dr Charles Bossé lui a diagnostiqué une infection de la plaie de la chirurgie effectuée par le Dr Aad. Il lui a aussi diagnostiqué le syndrome abdominal chirurgical, un syndrome caractérisé par des douleurs intenses localisées. M. Chrétien a été opéré de nouveau le jour-même par le Dr Bossé.

La requête déposée par M. Chrétien cite ainsi le médecin amossois:

«Je suis quand même assez perplexe devant les trouvailles (...) La dissection du lit vésiculaire est faite dans un territoire complètement vierge (...) À l’inspection de la vésicule biliaire (...) elle est complètement remplie de calculs (NDLR: de petits cristaux) et comme tel, il n’y a pas de brèche, elle est intacte.»

La requête n’indique pas quel bout d’organe a été retiré par le Dr Aad le 7 août 2011.

M. Chrétien a demandé une enquête auprès du Syndic du Collège des médecins. Celui-ci a conclu que l’opération effectuée par le Dr Aad n’avait pas été faite «selon les règles de l’art». Le dossier n’a pas été transféré au Comité de discipline, mais le Dr Aad a dû suivre un stage de formation.

M. Chrétien subirait encore aujourd’hui des séquelles qui lui empêchent de mener ses activités quotidiennes normales. Il a déposé une poursuite de 963 000 $ à la Cour supérieure du Québec le 23 décembre 2013 pour dommages et inconvénients à lui et à sa femme, Denise Paquet, ainsi que pour la perte de revenus de son cabinet de psychologie.

Tant M. Chrétien que le CSSS de Rouyn-Noranda ont refusé de commenter l’affaire avant la fin des procédures judiciaires.

Montants réclamés

Dommages subis par Michel Chrétien 407 000 $

Inconvénients subis par sa conjointe Denise Paquet 50 000 $

Pertes de revenus de son entreprise 500 000 $

Frais et intérêts 6000 $

Total 963 000 $

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.