/slsj
Navigation

Robert Perron plaide coupable

La Couronne pourrait réclamer jusqu'à 4 ans de prison

Robert Perron a finalement avoué avoir agressé sexuellement deux jeunes femmes.
Photo d’archives roger gagnon Robert Perron a finalement avoué avoir agressé sexuellement deux jeunes femmes.

Coup d'oeil sur cet article

Robert Perron a finalement avoué hier, au palais de justice de Chicoutimi, avoir agressé sexuellement deux jeunes femmes de moins de 16 ans à Alma et Saint-Ambroise entre 2008 et 2012, exprimant même des remords.

«Trois heures de sexe ont ruiné ma vie, a lancé l'homme de 32 ans domicilié à Québec, qui est incarcéré depuis près d'un an. J'ai tout brisé à cause de ça et ça n’en valait pas la peine, a-t-il ajouté, avec des larmes aux yeux, devant sa mère assise dans la salle, en compagnie de son frère.»

Perron, qui était agité et visiblement très colérique durant son plaidoyer de culpabilité, a même été jusqu'à crier des noms à l'enquêteur de la SQ chargé de l'affaire.

Pénitencier

L’accusé a également reconnu avoir communiqué par internet avec deux autres jeunes mineures afin d'avoir des relations sexuelles avec elles.

La procureure de la Couronne dans ce dossier, Me Mélanie Paré, n'exclut pas la possibilité de réclamer contre lui une peine de pénitencier pouvant aller jusqu'à quatre ans.

«On parle de plusieurs victimes, rappelle Me Paré, et pour six des chefs sur lesquels l'accusé a plaidé coupable, il y a une peine minimale d'un an. Je me réserve le chiffre exact que je vais demander, parce que je n'ai pas eu le rapport sexologique que j'ai demandé. Mais quatre ans, ce serait une possibilité, en modulant avec ce qu'on apprendra dans le rapport.»

Liberté refusée

À la toute fin de sa comparution, Robert Perron a demandé à être remis en liberté d'ici le prononcé de sa sentence, ce qui lui a été refusé. Il reviendra devant le tribunal les 12 et 13 juin prochain.

 

Commentaires
Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions