/weekend
Navigation
Miron: un homme revenu d'en dehors du monde

Aventure québécoise sur fond de poésie

Miron
photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Des poèmes de Gaston Miron avec, pour toile de fond, des scènes documentaires de l'histoire québécoise. C'est ce canevas esthétique qui compose le documentaire Miron: un homme revenu d'en dehors du monde, où la Belle Province et ses habitants sont à l'honneur.

Des poèmes de Gaston Miron avec, pour toile de fond, des scènes documentaires de l'histoire québécoise. C'est ce canevas esthétique qui compose le documentaire Miron: un homme revenu d'en dehors du monde, où la Belle Province et ses habitants sont à l'honneur.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire à première vue, cette œuvre est loin d’être une biographie du poète Gaston Miron, mais bien une incursion dans les moments les plus marquants de sa vie.

Sa prose est illustrée par des documents d'archives de sources diverses, certains en couleurs, d'autres en noir et blanc. Avec un souci d'esthétisme, on juxtapose des images parfois contradictoires: aux foules agitées succèdent des paysages d'hiver apaisants typiques du Québec dans lequel le poète a vécu.

Des prises vidéo de manifestations et de réunions politiques ayant eu lieu au Québec donnent vie à ses discours enflammés sur la culture et l'identité québécoises qu'il considérait comme trop souvent oubliées.

Parmi ces bribes de mémoire, un homme se tient debout, en train de réciter de manière passionnée et convaincue, ce qui brise l'ordre préétabli du film.

Réflexion cinématographique

Alliant portrait, documentaire politique et cinéma expérimental, cette œuvre est en réalité un essai cinématographique, construit à la manière d'une mémoire en fragments. Il se veut une réflexion sur la survivance des cultures menacées à l'échelle du monde.

Après avoir remporté quatre Gémeaux ainsi que le prix du public Télé-Québec en 2011 pour son documentaire Godin, le cinéaste Simon Beaulieu se lance dans sa troisième œuvre avec Miron. Il poursuit sa réflexion sur le destin collectif du peuple québécois dans ses dimensions politique et culturelle.

Présenté en clôture de la 32e édition des Rendez-vous du cinéma québécois le 1er mars dernier, ce documentaire est assurément une œuvre pour les initiés. Avec sa structure de film expérimental, certains pourraient facilement ne plus s'y retrouver et trouver le fil de l'histoire difficile à suivre. Il offre cependant une perspective différente sur l'histoire collective québécoise, du point de vue de ce poète national.


À l'affiche dès le 14 mars au cinéma Excentris.

 

Commentaires