/news/politics
Navigation
SSJB

Une campagne publicitaire contre le «Québec bashing»

QMI_QMI-1106131315-001
Sébastien St-Jean /Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB) de concert avec d’autres mouvements de défense du français veut s’attaquer au «Québec bashing» dans les médias anglais en lançant une campagne publicitaire «Uni-e-s contre la francophobie».

Le président de la SSJB, Mario Beaulieu, estime que le discours de dénigrement des Québécois par rapport au mouvement souverainiste, aux politiques linguistiques ou encore plus récemment à la charte des valeurs québécoises s’est intensifié, notamment depuis la dernière campagne électorale provinciale.

Il affirme qu’il ne se passe pratiquement pas une journée sans que les Québécois ne soient «taxés de xénophobie» souvent dans les médias nationaux du Canada. Ironiquement, il croit que c’est cette francophobie qui «pousse le Québec vers l’indépendance».

«Je pense que moi-même j’aurais peur de moi si je me fie à ce qui est écrit là-dedans», s’exclame M. Beaulieu. 

La SSJB, ainsi que le mouvement Impératif français et le Mouvement Québec français diffuseront des messages publicitaires à la radio et à la télévision jusqu’à la mi-avril pour, disent-ils, contrer la francophobie.

«Nous, notre objectif, c’est de dénoncer la québécophobie, la francophobie, parce qu’on a le droit de vivre en français au Québec et dans le reste du Canada et on n’a pas à se faire traiter de xénophobes ou de racistes ou d’être intimidés ou d’être dénigrés pour cela», explique M. Beaulieu.

 

Commentaires