/opinion/blogs
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

One Finger Death Punch ou Xiao Xiao : The Game

Coup d'oeil sur cet article

Quand j'étais au primaire, mes amis et moi satisfaisions nos besoins en jeux vidéo avec newgrounds. Il s'agit d'un site contenant un tas de jeux et de courts vidéoclips faits en flash. Je ne regardais pas beaucoup les animations, puisqu'il n'y avait pas beaucoup d'interactivité. Par contre, il y avait une série de vidéos que je regardais beaucoup : Xiao Xiao. Xiao Xiao, c'est une animation de bonshommes allumettes qui se battent entre eux en faisant du Kung Fu. Le portrait n'évoque peut-être pas grand chose, mais je vous jure que la série est fascinante à regarder. À cet âge, je me disais comme d'habitude "Pourquoi je ne peux pas jouer à ça?" Eh bien maintenant, je peux!

One Finger Death Punch nous est offert par Silver Dollar studio. C'est un petit jeu à 5$ sur Steam ou à 3$ sur la Xbox qui se joue avec seulement deux boutons. Votre personnage, situé au centre de l'écran, est assailli constamment par des hordes de bonshommes allumettes suicidaires. Tout ce que vous avez à faire est d'appuyer sur le bouton gauche ou droit de la souris (X et B sur la Xbox) pour lui dire où frapper. Ce vidéo l'expliquera probablement mieux que moi :

Assez cool, non? Ce n'est que le début. Plus le joueur progresse dans le jeu, plus les ennemis approchent rapidement et en grand nombre. Il y a aussi plusieurs "modes", dans lesquels le joueur est confronté à un ennemi unique et plus fort, ou encore invité à se défendre avec un sabre laser. Le jeu est très excitant et il est difficile d'arrêter d'y jouer. Les attaques du personnage principal sont très rapides et satisfaisantes quand elles touchent. Je dois cependant dire qu'il est souvent difficile d'observer chaque mouvement tellement tout se déroule rapidement. N'empêche, pour si peu cher, One Finger Death Punch vaut vraiment la peine d'être essayé!