/finance/business
Navigation
Cafection

La machine à café qui réveille Google

JDQ_SL20140115_3
Photo Stevens LeBlanc / LE JOURNAL DE QUÉBEC François Baron, président de Cafection.

Coup d'oeil sur cet article

Bon an mal an, François Baron enchaîne tellement de kilomètres qu’il parcoure en distance l’équivalent de quatre fois le tour de la planète.

Depuis 20 ans, le président de Cafection sillonne les villes du Québec, du Canada et des États-Unis pour visiter ses clients, des amateurs de café de qualité qui ont choisi ses cafetières pour leurs bureaux, leurs centres de services, leurs collèges et universités.

«C’est maintenant la folie. On se promène sur la vague de la dosette qui a donné le goût aux Américains de boire du bon café. Sauf que nous, on ne laisse pas des tonnes de déchets derrière nous», ajoute François Baron.

Pour gagner le contrat du siège social de Google, dans la Silicon Valley en Californie, il avait d’ailleurs fait ses devoirs. Il leur a démontré qu’en une seule année, la totalité des dosettes de café que les employés jetteront pourrait remplir cinq stades de football.

«La directrice de l’image de marque était dans la salle. Ça a pris cinq minutes pour vendre notre produit», raconte, souriant, le président. Depuis, Cafection a installé 250 cafetières sur le campus de Google et You Tube et 400 autres chez Apple.

Le café, une affaire de famille

François Baron estime qu’il est né dans l’odeur du café. D’aussi longtemps qu’il se rappelle, le goût d’un café savoureux a alimenté les discussions d’affaires qui se poursuivaient autour de la table familiale. Ses parents possédaient un commerce de ventes, d’installation et d’entretien de machines à café à Québec. C’est donc naturellement que François Baron s’est joint à l’entreprise à 20 ans, en 1991, après une technique en administration.

Dès son arrivée, il travaille avec son père Yves pour qu’un jour un appareil à café soit dessiné et fabriqué par eux au Québec. Il s’expatrie pendant trois mois en Angleterre pour apprendre le mécanisme des différents modèles de cafetières. En 1996, il repart avec deux nouveaux modèles dans une caravane pour présenter leur propre concept aux Américains.

«Mon père a toujours été présent comme capitaine, ce qui m’a permis de voyager et de faire progresser la compagnie», reconnaît François Baron.

Depuis, Cafection produit 600 machines à café par mois. L’entreprise a vendu 77 000 cafetières de divers modèles qui ont permis de boire 2 milliards de tasses de café ou de chocolat en 2013.

Doubler la production

Au fil des années, Cafection a confié les divisions de la torréfaction du café, de l’installation et de l’entretien des appareils à des opérateurs externes. Devenu pdg en 2011, François Baron a investi dans une équipe de recherche et a augmenté son équipe des ventes qui passera à 10 personnes dans quelques semaines.

«On aimerait entrer dans les dépanneurs avec un nouvel infuseur de café 24 onces, ce qui est une première mondiale. Nous travaillons aussi à des modèles qui contiendront des écrans tactiles pour la diffusion d’informations. Ça permettrait d’aller chercher de nouveaux partenaires», planifie François Baron.

 

Profil de l’entreprise

Cafection Inc.

Domaine d’affaires : L'entreprise conçoit, fabrique et distribue des équipements de café pour un éventail d’industries à travers l’Amérique du Nord.

Basée à : Québec, Vancouver, Los Angeles, Chicago, New York, Atlanta

Nombre d’employés : 72

Actionnaire : François Baron

Chiffre d’affaires : 24 M$

Site web : www.cafection.com

Commentaires