/slsj
Navigation

Le jour J arrive à grands pas

Les Remparts n’en seraient pas avantagés pour autant avec leur élimination en cinq matchs contre Rouyn-Noranda

LHJMQ
Photo d’archives Nous n’avons plus de complexes face aux autres organisations de la LHJMQ, Québec incluse.

Coup d'oeil sur cet article

C’est ce jeudi que nous saurons qui, des Saguenéens ou des Remparts, seront les hôtes du tournoi de la coupe Memorial en 2015. La fébrilité et l’excitation sont à son comble. Deux excellents candidats, qui ont rempli avec brio le cahier de charge et fait des présentations exceptionnelles au comité de sélection, découvriront lequel gagnera cette bataille.

Ces deux grands rivaux qui, depuis toujours, se confrontent autant sur la glace que hors glace pour être les champions de la 175 devront, encore une fois, célébrer ou rager de la décision qui sera prise en ce 3 avril mémorable.

Plusieurs partisans pensent que la fin de saison des Sags, notamment en séries, aura une influence négative sur la décision du comité. Je ne crois pas. Premièrement, au moment du début des séries, la décision du comité était déjà prise. Deuxièmement, lors de la présentation du cahier hockey, nous avons parlé seulement de la prochaine saison et des joueurs qui seront en poste l’an prochain. Finalement, le département hockey ne vaut que 20 points sur 100 dans la décision.

De toute façon, si dans la décision la fin de saison comptait, les Remparts n’en seraient pas avantagés pour autant avec leur élimination en cinq matchs contre Rouyn-Noranda, et ce, même, s’ils étaient favoris au début de la série. Cet affrontement est d’ailleurs le seul où la logique n’a pas été respectée en première ronde alors que dans toutes les autres séries, l’équipe du top 8 a remporté sa bataille.

Au tour des Sags

Logiquement, ce serait au tour des Saguenéens de ravoir la présentation de la coupe à Chicoutimi. La seule fois où nous l’avons eue, c’était en 1988. Depuis ce temps, les Remparts l’ont organisée en 1991 et en 2003. Également, avec nos ajustements d’infrastructure et de logistique, nous n’avons plus de complexes face aux autres organisations de la LHJMQ, Québec incluse.

Je l’ai mentionné auparavant et je le répète, nous ne pouvons pas être plus prêts que maintenant. Avec l’implication des Sags et de Ville Saguenay, combinée à un comité organisateur hors pair, si nous ne l’avons pas cette fois-ci, nous ne l’aurons plus jamais!

Commentaires