/entertainment/movies
Navigation
Rencontres avec un jeune poète

Vincent Hoss-Desmarais rencontre Samuel Beckett

Rencontres  avec un jeune poète
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Beckett vit ses dernières années au faîte de sa gloire, alors que Sasser, auteur d’un seul livre de poésie, a perdu sa muse. Ensemble, ils échangent sur la vie et la littérature à coups de cigarettes, de verres bien remplis et de parties d’échecs.

Beckett vit ses dernières années au faîte de sa gloire, alors que Sasser, auteur d’un seul livre de poésie, a perdu sa muse. Ensemble, ils échangent sur la vie et la littérature à coups de cigarettes, de verres bien remplis et de parties d’échecs.

Samuel Beckett est interprété de belle façon par Stephen McHattie (300, Les gardiens) et Paul Susser vit grâce aux traits de Vincent Hoss-Desmarais (R.E.D. 2, Whitewash: l’homme que j’ai tué). Il s’agit du second long-métrage de Rudy Barichello après Dans l’œil du chat sorti en 2004 (Julie LeBreton, Isabel Richer, Jean-Nicolas Verreault).

D’entrée de jeu, Vincent Hoss-Desmarais avoue qu’il ne connaissait Samuel Beckett «que superficiellement» avant d’être choisi pour tenir le rôle de Paul Susser. Il a depuis, grâce au scénario écrit par Barichello et Marcel Beaulieu, «commencé à embrasser et comprendre l’œuvre de Beckett».

Fiction

Il s’agit de la deuxième fois que l’acteur se lance dans un projet de rencontre fictive, l’ayant déjà fait au théâtre Centaur, où il interprétait Michel Tremblay dans la pièce Michel et Ti-Jean, qui transposait sur scène une rencontre imaginée entre l’auteur québécois et Jack Kerouac.

«Je suis chanceux et reconnaissant de pouvoir recréer une deuxième fois ce type de rencontre», avoue-t-il.

Il possède, avec son épouse Geneviève Laroche (Annie et ses hommes), un centre d’art à St-Adolphe-d’Howard dédié aux expositions multidisciplinaires.

Le film a été tourné en français et en anglais à Montréal et à Sorel-Tracy (Beckett, qui a vécu à Paris, écrivait dans leurs deux langues).

Commentaires