/news/health
Navigation

Des médecins de Ste-Justine en Éthiopie

Ils vont opérer des enfants cardiaques

Sainte-Justine au coeur du monde
Photo courtoisie La chirurgienne cardiaque pé́diatrique Nancy Poirier (à gauche), le chanteur Étienne Drapeau (au centre) ainsi que le cardiologue pé́diatre Joaquim Miró (à droite) ont participé à la soirée-bénéfice, hier.

Coup d'oeil sur cet article

Des médecins de l’Hôpital Sainte-Justine se préparent à s’envoler bénévolement pour l’Éthiopie, déterminés à sauver la vie d’enfants atteints de problèmes cardiaques.

Des médecins de l’Hôpital Sainte-Justine se préparent à s’envoler bénévolement pour l’Éthiopie, déterminés à sauver la vie d’enfants atteints de problèmes cardiaques.

«Chaque fois qu’on réussit une opération, on vient de rallonger l’espérance de vie d’un enfant de 75 ans. Et ça, c’est la plus belle paye qui soit», dit le cardiologue pédiatre Joaquim Miró, cofondateur de «Sainte-Justine au cœur du monde».

C’est avec 29 autres spécialistes de la santé que le Dr Miró réalisera sa 11e mission humanitaire, du 25 avril au 11 mai. Après avoir soigné 580 patients au Maroc et en Égypte, c’est maintenant en Afrique que son équipe opérera des enfants malades dans le besoin.

Le Heart Center, un nouveau centre de cardiologie, a des besoins criants. Il est le seul à offrir de la chirurgie et du cathétérisme cardiaque en Éthiopie, pour une population de 90 millions d’habitants.

«En plus de sauver des vies, on forme des médecins de là-bas pour qu’ils soient complètement autonomes d’ici quatre ans, explique le Dr Miró. Ils peuvent donc poursuivre le travail après la mission humanitaire.»

L’amour des enfants

D’aussi loin qu’il se souvienne, le Dr Miró a toujours voulu travailler avec les enfants.

«J’adore leur naïveté et leur force, admet-il. Ils combattent la maladie avec tellement de sérénité. Ce sont des battants, ils sont instinctifs. Ils me motivent à me surpasser.»

Selon le cardiologue, les Québécois ont beaucoup de chance d’avoir un système de santé aussi accessible.

«Ce n’est pas partout dans le monde que c’est aussi facile d’avoir des soins et c’est ce qui a motivé ma collègue Nancy Poirier et moi à fonder l’organisme. On est reçus comme des rois quand on va en mission, la reconnaissance envers nous est énorme.»

Soirée-bénéfice

Comme «Sainte-Justine au cœur du monde» ne reçoit aucune subvention gouvernementale, une soirée-bénéfice a eu lieu hier, à Montréal, afin de financer le voyage de l’équipe médicale.

Plus de 500 personnes étaient présentes pour assister à une exposition mode combinée avec des prestations musicales de Corneille, de Lynda Thalie ainsi que d’Étienne Drapeau, porte-parole de l’organisme.

«Les missions humanitaires et les enfants malades sont deux choses qui me tiennent vraiment à cœur, explique le porte-parole. Tous les enfants, où qu’ils soient nés, devraient avoir droit à la même santé.»

Les gens intéressés peuvent contribuer à la mission en faisant un don sur le site stejustineaucoeurdumonde.org

 
Commentaires