/travel
Navigation
Visite de nos auberges

Logis insolites pour nuit magique

Le Rond Coin

Coup d'oeil sur cet article

Dans les contes de Fred Pellerin, Saint-Élie-de-Caxton est un lieu de fantaisie où se produisent des événements des plus fabuleux. Ce n’est pas seulement dans ses histoires que la magie opère. Dans ce petit village de la Mauricie se cache un site hors du commun, que l’on nomme Le Rond Coin, où chaque instant en est un d’aventures.

Yourtes, tipis, tentes, roulottes… ce n’est pas le choix qui manque pour passer une nuit inoubliable au Rond Coin. Dans ce village où la nature est à l’avant-plan, les propriétaires Keven Gélinas et Marylène Deschênes ont voulu donner vie au fantastique.

L’aventure débute dans la yourte d’accueil qui abrite le restaurant et le P’tit Coin. D’immenses poutres de bois, des œuvres artistiques diverses et de la poterie multicolore marient agréablement l’art et la simplicité. De grosses bobines de bois servent de tables sur lesquelles on peut déguster pâtisseries et autres délices ou l’une des bonnes bières des microbrasseries du coin.

Ouvrez bien les yeux, car si vous regardez attentivement, vous aurez peut-être la chance de voir la maison des lutins qui se cache dans la yourte.

Car tout peut arriver une fois libres sur le site du Rond Coin, il est important d’emmagasiner nos énergies et quoi de mieux que la spécialité du chef pour y parvenir. Comme à Saint-Élie tout se doit d’être plus farfelu qu’ailleurs, les hôtes du Rond Coin ne vous offrent pas un grilled cheese, mais bien un gridchise. Ce sandwich au fromage grillé, mythique dans la région, est savoureusement réinventé. Les amoureux de brie y trouveront leur compte avec le Goûteux. Les amateurs de noisettes et de pommes préféreront le Caprice d’écureuil, tandis que le Gourmet plaira à plusieurs avec sa dinde fumée et son fromage raclette. Les plus aventureux se laisseront séduire par le Ruine-Babines.

L’appel des sens

Une fois sortis de la yourte d’accueil, les visiteurs­­ n’ont d’autre choix que de faire appel­­ à tous leur sens. Ils sont laissés à eux-mêmes dans la forêt avec pour seul moyen de se retrouver des flèches indicatrices pointant les différents logis. Les premières à croiser notre chemin sont celles des camps de bûcherons, de petits chalets bien sympathiques. S’ensuivent celles de la tente prospecteur, puis de la yourte traditionnelle, de la roulotte gitane et du camion romanichel.

Dormir en ces lieux peut être reposant, mais l’inverse est aussi possible. Comme il n’y a pas d’électricité sur le site, les visiteurs doivent s’éclairer à l’aide de lampes de poche, de chandelles, de feu ou de la simple lumière des étoiles et de la lune. Pour certains, l’expérience est incroyable, mais pour d’autres, l’appel de la nature peut être difficile.

Les visiteurs devront aussi composer avec une toilette sèche (de vraies toilettes et des douches sont disponibles dans la yourte d’accueil) ou l’un des nombreux arbres.

Outre l’absence d’éclairage électrique et de toilettes, chacune de ses habitations est munie de lits et d’un minimum de mobilier. Pour les nuits plus froides, un foyer permet, dans la plupart des logis, de se réchauffer. Une table à pique-nique est située à l’extérieur tout comme un espace pour faire un feu de camp. Pour agrémenter certaines soirées, des spectacles sont offerts dans la yourte d’accueil.

À noter que la programmation et toutes les spécifications pour les habitations sont affichées sur le site Internet du Rond Coin.

Le coin des amoureux

Pour les amants de la nature, deux options s’offrent à vous: la roulotte gitane et le camion romanichel. Nids douillets inspirants et inspirés, ces logis vous permettront de vous retrouver seuls à l’abri des soucis.

La décoration inspirée du mode de vie gitan vous plongera dans un autre univers. Après une nuit dans le camion romanichel, vous aurez peine à croire que ce camion était autrefois un camion de lait.


Le Rond Coin

340, rue Saint-Louis

Saint-Élie-deCaxton, Québec, G0X 2N0

819 221-3332

www.lerondcoin.com

Commentaires