/opinion/columnists
Navigation

Gouverner différemment ?

Coup d'oeil sur cet article

Enfin, le printemps semble vouloir s’installer! Avouons qu’il serait presque passé inaperçu avec la campagne électorale mouvementée que nous avons connue.

Enfin, le printemps semble vouloir s’installer! Avouons qu’il serait presque passé inaperçu avec la campagne électorale mouvementée que nous avons connue.

Le 7 avril dernier, c’était l’occasion pour la population de s’exprimer en faveur d’une des lignes de parti présentées. Chaque parti politique a ses visions, ses objectifs, ses buts. Et c’est cette pluralité d’idées qui nourrit la saine démocratie dans laquelle nous avons la chance de vivre.

Servir le peuple

Qu’il soit majoritaire, minoritaire, libéral, péquiste, caquiste, solidaire, vert ou autre, le gouvernement a le devoir de servir le peuple qui l’a élu. Bien qu’un seul parti soit au pouvoir, il reste que bon nombre de sièges de l’Assemblée nationale sont occupés par des députés des autres partis.

Et c’est ce qui m’amène à me poser une question: et si on gouvernait différemment? Pourquoi ne serait-il pas possible, pour les partis, de diriger ensemble? Pourquoi ne serait-il pas possible de voir, enfin, les députés faire front commun dans les projets porteurs pour notre région? L’opposition doit-elle vraiment toujours s’opposer? Pourrait-elle être la source de compromis permettant de bonifier les idées présentées? Ne serait-il pas possible que les partis collaborent et travaillent main dans la main?

Nos élus présentent à la population des projets qui pourraient faire une différence. Prenons le projet Mourir dans la dignité, qui est passé tout près de l’adoption, ou encore celui de la charte de la laïcité. Je suis convaincue qu’à force de discussions et de compromis entre les partis, tous auraient pu y trouver leur compte et se féliciter d’avoir participé à créer un projet signi­ficatif pour notre collectivité.

Stabilité

Actuellement, notre contexte économique a besoin de stabilité afin de renforcer le sentiment de confiance nécessaire à la poursuite de son essor. Nous avons besoin de pouvoir compter sur nos instances politiques pour trouver des solutions aux problèmes et générer des idées nouvelles. Nous avons besoin de voir que nos élus sont capables d’écoute, d’être rassembleurs et, surtout, de répondre aux besoins de la population.

Je m’étais dit que je ne parlerais pas de politique dans cette chronique, mais l’entrepreneure et la citoyenne en moi demeure convaincue qu’il serait non seulement possible de gouverner différemment, mais surtout que ce serait bénéfique pour tous.

Commentaires