/opinion
Navigation

Leadership 101 pour un nouveau premier ministre!

Admettons que Des mesures sont absolument essentielles pour éviter une tragédie budgétaire

Coup d'oeil sur cet article

Nous y voilà déjà! Deux semaines à peine après l'élection, le premier ministre se voit contraint de nous annoncer une série de mauvaises nouvelles: coupures de programmes, gel de l'embauche dans la fonction publique, coupures de subventions, etc.

Nous y voilà déjà! Deux semaines à peine après l'élection, le premier ministre se voit contraint de nous annoncer une série de mauvaises nouvelles: coupures de programmes, gel de l'embauche dans la fonction publique, coupures de subventions, etc.

Soyons justes et admettons que de telles mesures sont absolument essentielles pour éviter une tragédie budgétaire, et François Legault a d'ailleurs passé l'essentiel de sa campagne électorale, à nous le répéter...

Afin de réussir une opération aussi délicate, le premier ministre doit absolument bâtir un très large consensus autour de lui, un consensus qui doit aller bien au-delà de ceux qui l'ont appuyé le 7 avril dernier.

Plus de gras

Le défi auquel nous sommes confrontés, nous tous comme citoyens, nous ne pouvons tout simplement pas l'éviter et nous savons que ça va faire très mal. Chacune des coupes qui sera faite dans les activités de l'État, ira directement attaquer l'os, car, depuis le temps, on ne peut vraiment plus parler, de couper dans le gras au Québec.

Donc, M. le premier ministre, sachez que nous sommes disposés à faire le travail avec vous, mais nous exigeons de votre part que vous mettiez toutes les cartes sur table. Nous, les simples citoyens à qui on va demander beaucoup, nous avons besoin d'être convaincus que tout le monde va être mis à contribution, sur une base d'équité.

Je voudrais, M. le premier ministre, vous rappeler que vos amis les médecins, à qui vous avez consenti, à l'époque, tout un rattrapage salarial, ne devront pas être mis à l'abri de l'effort considérable qui sera exigé des autres citoyens, beaucoup moins nantis que ces derniers.

Comment pourriez-vous imaginer exercer un leadership auprès des fonctionnaires de l'État, alors que vous protégeriez vos ex-collègues médecins, dont la seule augmentation de salaire dépasse, dans la majorité des cas, le salaire annuel total de ces fonctionnaires?

Un effort équitable

Vos propres collègues du Conseil des ministres, à qui vous demandez d'appliquer un régime minceur impressionnant, doivent se dire, dans leur for intérieur, qu'il serait certes plus équitable, de remettre d'abord en question le versement du demi-milliard de dollars promis aux professionnels les mieux payés du Québec, avant d'exiger un gel salarial complet, et un gel des postes, auprès de tous les fonctionnaires de leur ministère!

M. le premier ministre, vous avez l'occasion de lancer un message puissant à toute la population du Québec: tous les citoyens, sans exception, serez appelés à faire un effort équitable pour redresser les finances publiques et, faire un effort équitable, ça veut dire surtout faire un effort proportionnel à vos moyens financiers! Si vous avez ce courage, M. le premier ministre, vous vous gagnerez plusieurs appuis et vous aurez passé, alors, votre test LEADERSHIP 101.

Commentaires