/slsj
Navigation

Dany Fortin prêt pour l’an prochain

Dany Fortin prêt pour l’an prochain
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

L’organisation des Élites a profité de son pré-camp de sélection pour jeter les bases de la prochaine mouture de l’équipe.

L’organisation des Élites a profité de son pré-camp de sélection pour jeter les bases de la prochaine mouture de l’équipe.

En tout, 82 jeunes joueurs ont patiné sous le regard attentif du personnel d’entraîneurs des Élites de Jonquière.

L’objectif premier du pré-camp: choisir 40 hockeyeurs qui formeront les deux équipes Midget AAA des Élites au camp printanier qui se tiendra dans la Vieille-Capitale les 9, 10 et 11 mai. De ce nombre, une trentaine recevront l’appel pour participer au camp d’entraînement des Élites en août.

Un bon mélange

S’il ne connaît toujours pas l’identité de ses futures troupes, l’entraîneur-chef Dany Fortin a déjà bon espoir de ramener une belle cuvée de vétérans au sein de la formation.

«Je m’attends à ce qu’entre cinq et sept joueurs de l’an dernier reviennent pour une deuxième saison, estime le pilote jonquiérois. Tous nos joueurs de 15 ans sont susceptibles d’effectuer un retour, sans parler de quelques joueurs de 16 ans qui pourraient jouer à 17 ans.»

Du côté des recrues, le talent semble prometteur. «Sans nommer de noms, plusieurs gars ont bien progressé, ajoute Fortin. Le camp est beaucoup plus homogène que l’an dernier, et de bons joueurs se démarquent. On a bien fait de ramener les joueurs de 16 ans, ils tirent les autres vers le haut.»

Identité renouvelée

Malgré la présence de six joueurs de 15 ans et la perte de pièces maîtresses en cours de route, les Élites ont flirté avec une place en séries éliminatoires jusqu’à la dernière ligne droite de la campagne l’an dernier. Les fondations sont solides, mais il manque toujours certains éléments.

«On cherche toujours à s’améliorer, lance Dany Fortin. On va repêcher à l’extérieur, c’est certain. Ça nous prendrait au moins un bon attaquant droitier, c’est plutôt rare sur notre territoire. Et peut-être aussi un défenseur.»

Ultimement, l’effort fera foi de tout. «Nous garderons la même identité: beaucoup d’intensité, beaucoup de vitesse, conclut l’entraîneur. Mais surtout, on veut des gars qui vont être dévoués, qui vont vouloir se faire mal pour l’équipe.»

Les deux équipes sélectionnées hier soir s’affrontent ce matin au Palais des Sports.

Commentaires