/entertainment/tv
Navigation
Héro Corp

Après Les Bobos, la France

L’actrice Jennie-Anne Walker participe à la série française Héro Corp

Les Bobos
Photo Courtoisie Zone 3 Dans Les bobos, Jennie-Anne Walker jouait le rôle de Nancy. Ici on la voit en compagnie de Marc Labrèche et Pierre Brassard.

Coup d'oeil sur cet article

Découverte aux côtés de Marc Labrèche, dans 3600 secondes d’extase et Les bobos, Jennie-Anne Walker fait maintenant carrière en France, où elle amorcera en juin le tournage de la quatrième saison de la série Héro Corp.

Découverte aux côtés de Marc Labrèche, dans 3600 secondes d’extase et Les bobos, Jennie-Anne Walker fait maintenant carrière en France, où elle amorcera en juin le tournage de la quatrième saison de la série Héro Corp.

Même si sa carrière venait de prendre son envol au Québec − plusieurs avaient salué son naturel comique −, Jennie-Anne Walker n’a pas hésité à suivre son copain français outre-mer, il y a déjà trois ans et demi. Aujourd’hui, on peut dire que le pari a fonctionné puisqu’elle sera de retour dans la série à succès française, Héro Corp.

Le tournage de la quatrième saison se déroulera en juin et juillet, en Charente-Maritime, sur l’île d’Oléron. La série est écrite et réalisée par Simon Astier.

Décrite comme un mélange de fantastique et d’humour, Héro Corp est diffusée sur une chaîne nationale, France 4, et avait déjà bénéficié de la participation de Michel Courtemanche, qui avait campé Capitaine Canada, dans les deux premières saisons. C’est lors de la troisième saison que Jennie-Anne Walker a fait son apparition.

Avec l’accent québécois

«La série est un peu dans le même univers que Kaamelott, dit la comédienne, rejointe en France par Le Journal. Je joue Claudine, la sœur jumelle du personnage principal, John [Simon Astier]. Nous n’avons pas été élevés ensemble. Je suis du côté des forces du mal. C’est la première fois que je joue une méchante!»

Parce que son personnage a grandi au Québec, elle n’a pas eu à changer son accent. «Quand je suis partie vivre en France, je me suis posé la question si c’était mieux que je prenne l’accent français, pour les auditions. Car je ne voulais pas toujours jouer “la Québécoise de service”. Mais pour le moment, je n’ai pas trop à me poser la question.»

La parodie de curieux bégin

Même si sa vie est désormais en France, Jennie-Anne Walker mentionne ne pas du tout avoir fermé la porte à des projets québécois. D’ailleurs, elle vivait déjà sur le vieux continent lorsque Marc Labrèche l’a contactée pour participer à l’émission Les bobos.

«Pendant un an, je suis revenu au Québec une fois par mois, pour participer au tournage des Bobos. Quand j’ai décidé de partir vivre en France, on tournait 3600 secondes. J’avais parlé de mon projet à Marc et il m’avait dit: “Vas-y, je pense que tu peux t’exporter”. J’ai été super touchée qu’il me propose ensuite le rôle de Nancy, dans Les bobos.»

C’est avec la mémorable parodie de Curieux Bégin, dans 3600 secondes d’extase, que Jennie-Anne Walker s’est fait remarquer du grand public. Elle y campait alors une des deux Gaspésiennes lesbiennes qui tenaient le restaurant «Les brouteuses à Percé». La vidéo était devenue virale sur le web.

 

Commentaires