/news/politics
Navigation
Budget

L'Ontario dépose un budget qui annonce un déficit de 12,5 milliards $ en 2014-2015

QMI_TS20140415DA02
Photo Archive / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO — Les fumeurs, les hauts salariés et les consommateurs de carburant d’avion devront payer davantage pour répondre aux impératifs budgétaires du gouvernement ontarien, qui prévoit néanmoins un déficit de 12,5 milliards $ en 2014-2015 dans son budget déposé jeudi.

L’Ontario entend piger 635 millions $ de plus cette année dans les poches des salariés touchant un revenu élevé, grâce à une augmentation de l’impôt des particuliers de 1,56 % pour ceux déclarant un revenu de plus de 150 000 $ et de 3,12 % pour ceux déclarant un revenu de plus de 220 000 $.

La cartouche de 200 cigarettes passera de 24,70 $ à 27,95 $, ce qui permettra au gouvernement de récolter au passage 140 millions $ supplémentaires.

La taxe sur les carburants d’avion augmentera de 248 %, ce qui apportera 25 millions $ de plus dans les coffres.

Les dépenses de programmes et le paiement de la dette s’élèveront à 130,4 milliards $ en 2014-2015, ce qui représente une hausse de 3,4 milliards $ sur l’année précédente.

Les revenus sont estimés à 118,9 milliards $, en hausse de 3 milliards $.

Le gouvernement s’attend à ce qu’une augmentation significative des recettes permette d’éliminer le déficit en 2017-2018.

La dette nette ontarienne sera de 317,2 milliards $ dans deux ans, ce qui représente 21 019 $ par personne. Lorsque les libéraux ont pris le pouvoir en Ontario en 2003-2004, la dette nette était de 10 971 $ par personne.

Le ministre des Finances, Charles Sousa, a indiqué que 98 % des Ontariens ne verraient pas leur impôt sur le revenu augmenter. Il a ajouté que la chef néo-démocrate Andrea Horwath et son caucus avaient de bonnes raisons pour appuyer le budget.

Le gouvernement minoritaire de Kathleen Wynne doit absolument obtenir l’appui des néo-démocrates, s’il ne veut pas faire face à l’électorat dans un mois.

Commentaires