/opinion/blogs
Navigation

Un printemps tardif au Québec, mais le reste de la planète se réchauffe

Coup d'oeil sur cet article

Pourquoi un printemps si tardif au Québec et en Amérique du Nord, tandis que le reste de la planète continue de se réchauffer ?

C'est en partie le résultat d'un hiver exceptionnellement froid. Nous sommes bien au mois de mai, et pourtant la surface des Grands Lacs est encore gelée à 20%.

Mais d'un point de vue global, nous voyons que l'effet est localisé, et que tous les autres continents sont plus chauds que la moyenne.

Cliquez sur notre carte interactive pour en savoir plus :

temperatures

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.