/news/health
Navigation
Étude

Faire preuve d’intimidation est bon pour la santé des jeunes, selon une étude

Bloc situation dépression adolescent
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

L’intimidation pendant l’enfance est une bonne chose pour la santé, mais seulement chez ceux qui intimident, selon une nouvelle étude.

D’un autre côté, les victimes d’intimidation pendant l’enfance souffrent de problèmes de santé qui perdurent jusqu’à l’âge adulte.

Les chercheurs de Duke Medicine en Caroline du Nord ont interrogé et pris des échantillons de sang de 1420 personnes sur une période de 20 ans, avant de tirer ces conclusions.

Les personnes qui sont intimidées à l’enfance ont de hauts niveaux de protéine C réactive (CRP en anglais), un marqueur inflammatoire et un facteur de risque pour une variété de problèmes de santé, dont les maladies cardiovasculaires.

Plus une personne a été intimidée plus son niveau de C réactive est élevé. En revanche, les intimidateurs ont les plus bas niveaux de protéine C réactive.

Les chercheurs pensent que ceux qui étaient des intimidateurs dans le passé récoltent les bienfaits pour la santé qui viennent avec un statut social élevé.

«Le statut social amélioré semble avoir un avantage biologique», a déclaré dans un communiqué le principal auteur, William E. Copeland. Cependant, il y a des manières dont les enfants peuvent éprouver la réussite sociale en dehors de l'intimidation.»

Commentaires