/finance/business
Navigation

Les résultats d’Ubisoft au rouge

AFP_Was7635373
Photo Robyn Beck / AFP Ubisoft essuie des pertes importantes pour 2013-2014.

Coup d'oeil sur cet article

MONTREUIL, France – Le studio Ubisoft (UBI) a connu un exercice 2013-2014 difficile sur le plan financier, alors que les revenus en baisse ont contribué à transformer le bénéfice de l’an dernier en perte. Mais la situation ne devrait pas se reproduire cette année.

La société française a effet vu son chiffre d’affaires chuter de près de 250 millions d’euros ou 19,9 % pour s’établir à un peu plus d’un milliard d’euros (1,5 milliard $), pour la période de 12 mois terminée à la mi-mars.

Les résultats ont viré au rouge, passant d’un bénéfice net de 64,8 millions d’euros (96,7 millions $) l’an dernier à une perte nette de 65,5 millions d’euros (97,8 millions $) cette année.

Les frais de recherche et de développement ont été stables, à près de 434 millions d’euros (647,7 millions $)

Le grand patron d’Ubisoft, Yves Guillemot, a indiqué que l’exercice 2014-15 devrait être marqué par le retour à une rentabilité à deux chiffres.

«Nous allons (…) tirer profit du programme d’investissement et d’innovation que nous avons poursuivi ces dernières années», a-t-il dit.

«Combinée à la rapide montée en puissance des consoles de nouvelle génération et à la forte croissance du marché online, notre offre ambitieuse de jeux doit nous permettre de placer trois titres parmi les 10 meilleures ventes de l’année sur consoles et PC et d’enregistrer une progression significative de notre chiffre d’affaires digital», a-t-il ajouté.

Selon M. Guillemot, l’année sera portée par cinq jeux majeurs, Assassin’s Creed Unity, Far Cry 4, Just Dance, The Crew et Watch Dogs, dont les précommandes sont à des niveaux records.

«Watch Dogs est parfaitement positionné pour devenir le meilleur lancement jamais réalisé par une nouvelle marque dans l’histoire de l’industrie», a-t-il souligné.

Yves Guillemot s’est fait très optimiste, affirmant même qu’Ubisoft devrait surperformer l’industrie «en 2014 et sur les prochaines années».

Ubisoft emploie près de 3000 personnes à ses studios de Montréal et de Québec.

Commentaires