/news/currentevents
Navigation
suicide ? | Complexe funéraire Fortin

Décès du directeur de funérailles Patrick Fortin

Patrick Fortin, directeur funéraire
Photo Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin Patrick Fortin à son salon funéraire de L'Épiphanie.

Coup d'oeil sur cet article

Le directeur de funérailles Patrick Fortin a été trouvé mort mardi, le jour même où l’Office de protection des consommateurs annonçait qu’il avait été contraint de céder à un concurrent 3000 contrats de préarrangements funéraires.

Les autorités enquêtent sur les causes du décès de M. Fortin, 42 ans. Pour l’instant, la thèse du suicide n’est pas écartée, selon le capitaine Sylvain Théorêt, de la police de Terrebonne.

Patrick Fortin était le fondateur du Complexe funéraire Fortin de l’Épiphanie et d’un salon funéraire à Anjou, qu’il avait vendus depuis.

Le Journal révélait mardi que, à la suite de nombreux démêlés, le complexe avait dû céder ses contrats de préarrangements à Magnus Poirier.

M. Fortin avait vu le ministère de la Santé et des Services sociaux révoqué son permis de directeur de funérailles, le 10 avril. L’homme d’affaires a aussi reçu plus de 280 000 $ d’amendes depuis 8 ans pour ne pas avoir déposé l’argent de ses clients qui se procuraient des préarrangements, comme la loi le prescrit.

Il avait aussi des problèmes financiers. Selon nos informations, ses créanciers lui réclamaient 1,4 M$. On parle de rappels d’hypothèques, d’impôts impayés et de prêts personnels.

Commentaires