/opinion/blogs
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Le plus gros tournoi de jeux vidéo de l'histoire!

Coup d'oeil sur cet article

Quelle semaine ce fut pour les fans de DotA!

Après seulement deux semaines de qualifications pour le plus grand tournoi de DotA 2, "The International 2014", le chouchou de Valve brise encore un record de popularité : celui du plus grand prix pour un tournoi de jeux vidéo (source). Avec un butin total de $6 000 000 qui continue de grandir, les joueurs professionnels de ce jeu vidéo auront une bonne raison de s'énerver dans les prochaines semaines.

Avec un tel prix, "The International 2014" bat facilement le record qu'avait établi son prédécesseur de l'année passée, à $2 874 407. En troisième position avec $2 050 000, le tournoi mondial de la troisième saison de League of Legends a des croûtes à manger...

Il est clair que ce succès est causé en bonne partie par une ruse de Valve. Afin de créer un précédent dans l'industrie, les créateurs de DotA 2 ont offert à tous les joueurs une proposition très intéressante : pour 10$ seulement, chaque joueur peut s'acheter un compendium du tournoi. Ce compendium regroupe toutes sortes de bonus cosmétiques intéressants pour les joueurs... et pour chaque compendium acheté, 2,50$ vont directement dans les poches des gagnants du tournoi. Le coup de maître? Les joueurs peuvent payer encore plus d'argent pour atteindre encore plus de bonus. Cela fait en sorte que tous les joueurs sont motivés non seulement par l'esprit de communauté, mais aussi par l’appât du gain personnel.

Au moment de l'écriture de cet article, Valve a révélé plusieurs nouveaux objectifs à atteindre, le dernier étant débloqué à $10 000 000! Il reste encore beaucoup de temps avant la fin du tournoi, alors il y a de quoi espérer gros cette année!

2 commentaire(s)

Jean-François Tanguay dit :
21 mai 2014 à 14 h 53 min

Dommage qu'il privilégie la cosmétique à la fluiditée du gameplay.

Quand ils seront aussi fluide que League of Legends, je penserai à y jouer sérieusement.

Pierre-Olivier Corbin dit :
21 mai 2014 à 15 h 36 min

Beaucoup de gens jouent à League of Legends, essaient DotA et font ce commentaire.

En fait, le jeu est fluide à souhait. Ce que beaucoup de nouveaux joueurs ne réalisent pas, c’est que cette « lenteur » sert de facteur pour balancer les personnages.

Il y a plusieurs variables qui diffèrent pour chaque héro. Je parle ici de l’animation d’attaque, l’animation pour lancer un sort, la vitesse des projectiles (pour les habiletés comme pour les auto-attaques à distance) ainsi que la vitesse de rotation des personnages.

Un personnage comme Leshrac, qui possède 4 habiletés très puissantes, a donc une animation pour lancer ses sorts qui est beaucoup plus lente que la moyenne, ce qui diminue sa puissance tout en le gardant intéressant et unique à jouer, puisque les joueurs doivent s’adapter à cette lenteur.

On peut regarder aussi Jakiro, qui est un gros dragon à deux têtes avec beaucoup de sorts puissants en lignes droite ou en cône. Diminuer les effets de ses habiletés rendrait le héro ennuyeux. C’est pour cela que l’animation de rotation du héro est plus lente que la moyenne. Viser ses habiletés devient alors aussi une question de prédiction. C'est entre autre ce facteur qui fait en sorte que les "Carry" de DotA n'ont pas tous besoin d'un "Gap Closer".

À l’inverse, Bristleback est un héro dont les habiletés actives n’ont pas un énorme impact à elles seules. Son animation est donc beaucoup plus rapide.

Tout ça pour dire que si vous trouvez que DotA n’est pas assez « fluide », c’est votre opinion. Mais ne vous attendez pas à ce que ça change, car c’est une mécanique voulue et réfléchie.

Bonne journée!