/sports/others
Navigation
Raphaël Gagné

Mûr pour les grands Jeux

Il s’impose dans l’équipe canadienne

Coup d'oeil sur cet article

Son début de saison donne du poids aux paroles de Raphaël Gagné qui se voit plus que jamais dans la haute hiérarchie mondiale du vélo de montagne.

En survolant la première épreuve de la Coupe Canada, samedi dernier à Mont-Tremblant, Gagné a signifié à la concurrence que le titre de meneur de l’équipe masculine canadienne de cross-country lui irait bien. Si Marie-Hélène Prémont a longtemps exercé ses pouvoirs sur les dames, un premier Québécois revendique maintenant à le faire chez les hommes.

«Il y a un mois, il était normal qu’on se pose des questions à mon sujet parce que c’est la première fois que je connaissais d’aussi bonnes courses aussi tôt dans la saison. Plusieurs personnes sont surprises, mais pas moi. Ça fait tellement d’années que je fais du vélo…», avoue-t-il humblement.

Jeux du Commonwealth

En terminant 14e à la première Coupe du monde de la saison en Afrique du Sud, le 13 avril, Gagné a signé son premier top 15 en carrière. Deux semaines plus tôt au Brésil, il avait remporté la médaille de bronze aux championnats panaméricains, s’illustrant comme le meilleur Canadien du peloton devant un régulier de l’équipe canadienne, Derek Zandstra (4e).

Jouée dans des conditions boueuses et difficiles, sa victoire de samedi dernier devant le vétéran Geoff Kabush, le surprenant Léandre Bouchard d’Alma et Zandstra s’ajoute aux arguments de Gagné en cette première moitié de saison. Sa qualification ultime pour les Jeux olympiques de Rio en 2016 passe par des expériences de haut niveau, selon lui, comme les Jeux du Commonwealth de cet été et les Jeux panaméricains de 2015 à Toronto.

«Je suis rendu à participer à de grands Jeux», prétend le cycliste originaire de Lac-Beauport, qui fêtera ses 27 ans en juillet.

«Je ne sais pas si je vais être retenu [pour les Jeux du Commonwealth]. Est-ce que l’équipe canadienne veut envoyer ses meilleurs coureurs ou ceux de second niveau? On ne sait pas. Mais moi, je sais que je veux y aller. J’en suis rendu là dans ma carrière. Ce serait logique d’y aller parce que j’ai prouvé que j’ai un bon début de saison et un bon niveau de forme», défend-il.

Et les mondiaux

Gagné participera aux Coupes du monde en République tchèque et en Allemagne, les 24 et 31 mai, où il entend laisser le même type de message qu’en Afrique du Sud.

«Si on oublie les Jeux du Commonwealth, je compte sur les coupes du monde pour bien progresser parce que mon plus gros objectif de la saison se porte sur les championnats du monde en Norvège [du 2 au 7 septembre]. J’ai fini 33e l’an dernier alors que j’ai connu une saison en dents de scie. Je pense qu’il est logique pour moi de viser un top 20 cette année.»

Commentaires