/sports/hockey
Navigation
Lightning

Yanni Gourde obtient un contrat de 2 ans

JDQ_20120226BG23
BENOIT GARIEPY/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois depuis qu’il a entamé sa carrière de hockeyeur professionnel, Yanni Gourde amorce la période estivale en sachant exactement où il jouera pendant les deux prochaines saisons.

Aussi banal que cela puisse paraître, il s’agit d’une étape importante pour un hockeyeur qui tente de faire sa place dans le monde du hockey.

Après avoir fait la navette entre Kalamazoo (ECHL) et Worcester (LAH), le club-école des Sharks de San Jose, la saison dernière, le hockeyeur natif de Saint-Narcisse a reçu un coup de fil de l’organisation du Lightning de Tampa Bay, qui lui offrait de terminer la saison avec leur club-école du Crunch de Syracuse. Ils lui offraient en plus deux autres années de contrat, une entente à deux volets.

Parcours sinueux

Jamais repêché, l’attaquant de 5 pi 9 po et 170 lb a fait ses débuts dans la Ligue américaine de hockey après avoir connu une dernière saison du tonnerre dans la LHJMQ. En 2011-2012, à 20 ans, il avait dominé le circuit Courteau avec une récolte de 124 points en 68 parties chez les Tigres de Victoriaville, raflant au passage le titre de joueur par excellence de la saison.

Les Sharks de Worcester lui ont par la suite consenti un essai en fin de saison, avant de lui offrir un contrat pour la saison suivante. Les choses ne se sont pas déroulées comme il aurait voulu. Il a terminé la saison avec une maigre récolte de 14 points en 54 matchs.

«C’était ma première année professionnelle. On dirait qu’on regarde nos coéquipiers sur un piédestal. On se dit qu’ils ont de l’expérience dans la LAH, qu’ils sont bons. En pensant comme ça et en se disant qu’ils sont meilleurs que toi, c’est sûr que tu ne seras pas meilleur qu’eux», voit-il aujourd’hui, avec du recul.

Cette année, il a inscrit 34 points en 30 matchs dans l’ECHL, et 32 en 43 dans la LAH avec Worcester et Syracuse.

Maintenant, toutefois, pas question de voir trop loin. Il participera au camp du Lightning en septembre, mais ne se fait pas trop d’illusions.

«J’y vais une étape à la fois. Je vais participer au camp de la LNH. Par contre, je sais que je vais devoir faire mes preuves dans la Ligue américaine avant et tenter de forcer la main de l’organisation.»

Commentaires