/entertainment/stage
Navigation
L’Histoire révélée du Canada français, 1608-1998

400 ans d’histoire en sept heures

« Une mise en scène c’est  comme une maison qu’on  construit. On doit  s’intéresser à toutes  les parties de l’édifice. » - Daniel Besnehard,  dramaturge français
« Une mise en scène c’est comme une maison qu’on construit. On doit s’intéresser à toutes les parties de l’édifice. » - Daniel Besnehard, dramaturge français

Coup d'oeil sur cet article

L’idée de départ était folle et insensée. Daniel Brière et Alexis Martin ont relevé le défi de créer une œuvre qui raconte l’évolution du peuple québécois à travers 400 ans d’histoire.

L’idée de départ était folle et insensée. Daniel Brière et Alexis Martin ont relevé le défi de créer une œuvre qui raconte l’évolution du peuple québécois à travers 400 ans d’histoire.

L’Histoire révélée du Canada français, 1608-1998, sera présentée les 6, 7 et 8 juin à la Salle Octave-Crémazie du Grand-Théâtre de Québec, à l’occasion du Carrefour international de théâtre.

Cette fresque, qualifiée de voyage échevelé, ludique et décoiffant, se déroule sur sept heures. Il y a deux entractes et deux pauses d’une heure.

Il s’agit d’une trilogie où chacun des volets débute avec la fondation de Québec en 1608 et se termine avec la crise du verglas en 1998.

La première partie s’intitule Invention du chauffage central en Nouvelle-France et aborde l’adaptation aux conditions hivernales.

Le deuxième volet, Les chemins qui marchent, est consacré aux impacts des cours d’eau sur la vie des Québécois.

La portion finale, Le pain et le vin, fait référence aux façons de s’alimenter et aussi au catholicisme et à l’évangélisation.

50 personnages

Une dizaine de comédiens, dont Gary Boudreault, Steve Laplante, François Papineau, Alexis Martin et Danielle Proulx, incarnent une cinquantaine de personnages.

«Il faut l’avouer. Cette aventure était totalement démesurée, mais c’est notre plaisir de faire des choses comme ça. C’est la mission que nous nous sommes donnée au Nouveau Théâtre Expérimental», a expliqué l’auteur Alexis Martin, dans une brûlerie du Vieux-Québec.

Le duo avoue avoir cru, à certains moments, qu’il n’y arriverait jamais.

«Les acteurs, lors des premières lectures, me regardaient en me disant: qu’est-ce que tu vas faire avec ça? Il y a beaucoup de personnages et il fallait trouver un lieu, qui pouvait se transformer, et où c’était possible d’intégrer de la neige, des tempêtes et créer de la pluie et des cours d’eau», a indiqué Daniel Brière, qui signe la mise en scène.

Identité

L’Histoire révélée du Canada français, 1608-1998 n’est pas un spectacle chronologique sur les grandes dates de l’histoire du Québec.

«Il y a du Champlain et du Frontenac, mais il y a aussi Ti-Man, Charles Couillard, des bûcherons et des gens ordinaires, qui ont, à leur façon et au quotidien, construit le Québec. C’est un spectacle sur l’identité fuyante et sur le Canada français qui n’a jamais complètement réussi à devenir le Québec de façon pleine et entière. Ça parle aussi de cette zone grise qui est au cœur de notre identité. On creuse autour de ça», a expliqué Alexis Martin.


L’Histoire révélée du Canada français, 1608-1998, est présentée les 6, 7 et 8 juin, à la Salle Octave-Crémazie du Grand-Théâtre de Québec. De la restauration légère sera disponible sur place.

 
Commentaires