/entertainment/music
Navigation
Catnip! le musical

« Quand on se retire, on nourrit beaucoup de peurs » - Joe Bocan

ART-CATNIP LE MUSICAL
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean Répétition devant médias de la comédie musicale Catnip! le musical, mettant en vedette Joe Bocan entourée de Élizabeth Duperré, Nicolas Pinson, Dominic Dagenais, Denys Paris et Frédéric­­ Barbusci.

Coup d'oeil sur cet article

20 ans après sa prestation dans L’Opéra de quat’sous, Joe Bocan incarne­­ Solange, une femme «vraiment ordinaire» rongée par ses dépendances­­ dans la comédie musicale­­ Catnip!. «Je me suis posé beaucoup de questions avant d’accepter­­», soutient-elle.

20 ans après sa prestation dans L’Opéra de quat’sous, Joe Bocan incarne­­ Solange, une femme «vraiment ordinaire» rongée par ses dépendances­­ dans la comédie musicale­­ Catnip!. «Je me suis posé beaucoup de questions avant d’accepter­­», soutient-elle.

À la campagne avec ses enfants depuis près de deux décennies, Joe Bocan a vu sa vie changer du tout au tout lorsqu’elle a accepté la proposition de Michel Duchesne, l’auteur de Catnip!, pour jouer le personnage principal de sa comédie musicale.

«Quand j’ai lu le texte, j’ai vu que le rôle était assez important, raconte Joe Bocan. Je me suis dit: “Est-ce que je suis encore capable de faire ça? Est-ce que j’ai encore les atouts?”»

Neuf mois après avoir cassé la glace en lançant La Loupe, au Club Soda, en octobre­­, Joe Bocan est plus qu’heureuse de ce retour sur les planches. «Une semaine avant mon lancement, l’année dernière, j’étais dans un état critique. Je ne savais pas si j’étais encore capable, si j’allais y arriver, se souvient-elle. Puis je l’ai fait, et je me suis sentie tellement bien! Oh my God que ça me manquait! C’était vraiment un bonheur.»

Un bonheur qu’elle vit à nouveau avec la distribution de Catnip! (Elizabeth Duperré, Nicolas Pinson, Dominic Dagenais, Denys­­ Paris et Frédéric Barbusci). «On prend beaucoup de plaisir à jouer, à répéter, même s’il y a des bouts dramatiques.»

Joe Vs Solange

Joe Bocan est sans équivoque: Solange, son personnage, est totalement à l’opposé de sa personnalité. «Solange ne me ressemble pas du tout. Mais je comprends tout d’elle.»

Solange, accro à la télévision et aux médicaments, sera aidée par son entourage un peu étrange et coloré, pour s’en sortir.

«Lorsque j’étais enfant, j’ai fait une dépression nerveuse. Mais dans ce temps-là, une dépression nerveuse, c’était considéré comme des caprices. On nous disait qu’on était juste des enfants. Ça m’est revenu vers la fin de la quarantaine... et j’aurais pu tomber dans les médicaments. Mais je suis finalement tombée sur Claire Lamarche, qui m’a suggéré de lire Guérir de David Servan-Schreiber.»

Joe Bocan a décidé d’appliquer les conseils de sa lecture, de faire plus d’exercice et de mieux se nourrir, entre autres. «Mais je pense que Solange est tombée dans la facilité des pilules. Elle avait une douleur, ses enfants étaient partis. Je vis ça en ce moment aussi. Je comprends Solange­­ parce que j’en ai vécu de l’angoisse, moi aussi, mais pas comme elle.»

Catnip! mêle musique pop et électronique dans «un genre d’Alice au pays des merveilles sur les pilules», qui parle de dépendance affective, technologique et aux stupéfiants, mais qui porte aussi un message d’espoir. «Tout ça est amené de façon colorée et je trouvais que l’auteur relevait un défi extraordinaire, et qu’en 2014, on dise aux gens “il y a encore la possibilité qu’on soit heureux”».


Catnip! sera présenté au Clup Apollon, de Montréal, dès le 5 juin jusqu’à la fin juillet. Les premiers spectacles de La Loupe de Joe Bocan commencent le 8 septembre au Gesù, le 4 octobre à Terrebonne et le 26 novembre à la Salle Odyssée de Gatineau.

 
Retrouvez les plus grands succès de Joe Bocan, dès maintenant, sur ZIK.
Commentaires