/news/society
Navigation
Juillet

Déménager sans se faire rouler

JDQ__9__07_Demenagement
Photo Archives / Agence QMI N’importe qui peut se prétendre «spécialiste» en déménagements.

Coup d'oeil sur cet article

Des milliers de locataires et de propriétaires québécois se préparent déjà pour la saison des déménagements, en juillet, et réservent les services de déménageurs. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises.

N’importe qui peut se prétendre «spécialiste» en déménagements… et échapper un piano dans un escalier en colimaçon. Le consommateur a la responsabilité de se renseigner, de comparer, de vérifier avant de conclure une entente avec des déménageurs.

En 2011, un couple de Saint-Augustin-de-Desmaures l’a appris à ses dépens. Il avait réservé un camion de 22 pieds et trois déménageurs, à 150 $ l’heure, pour l’emballage et le transport des biens d’un appartement.

Ce déménagement, qui s’annonçait sans histoire, a duré 13,5 heures : les déménageurs qui devaient se présenter vers 8 h du matin ne sont arrivés qu’à 16 h 30, ont égratigné le plancher de bois de l’appartement, ont cessé de travailler à 19 h, ont été remplacés à 23 h 30, et le déménagement s’est poursuivi le lendemain.

Le couple a poursuivi l’entreprise de déménagement et a obtenu des dommages-intérêts de 2157 $.

Déménager des meubles est une activité non réglementée comme telle, mais un contrat écrit protège le consommateur. Que le déménagement soit négocié au téléphone ou en personne, un contrat, écrit, doit indiquer le nom, l’adresse, le numéro de téléphone de l’entreprise de déménagement et du client, une description des services prévus, la date et l’heure du déménagement, le nombre de déménageurs requis, le coût total du déménagement, les modalités de paiement, les conditions d’annulation, etc.

Vérifiez que l’entreprise de déménagement possède une assurance de base pour le matériel déménagé, suggère l’Office de la protection du consommateur : «vous aurez plus de facilité à vous faire dédommager si les déménageurs brisent vos meubles».

Le déménageur doit aussi avoir une assurance responsabilité civile d’au moins 1 million $, qui protège le client en cas d’accident, de dommages causés à votre propriété, à un immeuble voisin, etc. Un client peut communiquer avec un assureur pour vérifications.

Toute personne peut également le site web de l’Office de la protection du consommateur pour vérifier si un commerce a fait l’objet de plaintes : https://www.opc.gouv.qc.ca/se-renseigner.

Commentaires