/lifestyle/food
Navigation

Dernier Cellier avant l’automne

Dernier Cellier avant l’automne

Coup d'oeil sur cet article

Dernier Cellier avant l’automne
Vin plaisir
pour offrir ou se faire plaisir
Chablis Premier Cru Montmains 2012
Patrick Piuze,
12,5 %, France
Type : vin blanc
Code : 11397189
Prix : 52,00 $
 
N’ayons pas peur des mots, ce chablis signé par le Québécois Patrick Piuze, est ni plus ni moins qu’une splendeur. Chair tendre qui lui donne de la largeur, vibrante acidité qui lui donne de la hauteur, saveurs délicates, subtiles, ensemble racé, d’un grand raffinement, d’une totale élégance. Pour tout dire, j’ai été ému par ce vin, le meilleur chablis que j’ai bu depuis longtemps.
[ ★★★★ | $$$$1/2 ]
Les vins
Collaboration spéciale
Le « nouvel arrivage » du Cellier de juin, disponible depuis jeudi, est le dernier avant l’automne. Un Cellier axé sur les pinots noirs du monde.

Mais comme c’est toujours le cas dans le Cellier, outre le thème principal, d’autres vins viennent compléter l’offre dont le deuxième volet sera mis à la vente le 12 juin.

La presse spécialisée a goûté à l’ensemble de ces vins, dernièrement, et je vous propose comme d’habitude ma courte sélection, qui ne concerne que les vins déjà en succursale, soit un blanc et deux rouges, tous de la Nouvelle-Zélande.

Kumeu Chardonnay 2009, Kumeu River (34,00 $): j’adore les vins de Kumeu River Estate, des vins toujours finement ciselés. Joli nez sur un boisé noisette qui fait très bourguignon. Un travail du bois très fin qui se répercute aussi en bouche, le fruit occupant la place qui lui revient de droit. Bravo.
Blind River Pinot Noir 2012, Awatere Valley, Marlborough (30,75 $): joli nez, spécial avec ces notes de cannelle ; très belle bouche, légère, digeste, coulante. «Une belle jeune fille avec une robe en dentelle», me suis permis d’écrire, macho que je suis.
Mills Reef Syrah 2012, Gimblett Gravels Reserve, Hawkes-Bay (24,95 $): une belle syrah bien typée, florale et bien poivrée (poivre blanc), droite et parfaitement digeste, en même temps qu’arrondie et vanillée légèrement par un séjour en bois. À boire légèrement rafraîchie.

Un été à rosés

La popularité du rosé ne cesse de croître au Québec. La preuve, la SAQ en propose quatre-vingt-quatorze, cet été, «un record, de mémoire de chroniqueur», écrivait Mathieu Turbide, en présentant notre Guide des vins rosés 2013 (voir notre blogue Méchants Raisins).

Mais comme leur arrivée sur les rayonnages est répartie d’avril à septembre, il n’y a pas une semaine sans qu’arrive un petit nouveau.

D’autant plus que parmi les 29 rosés courants, le millésime 2013 remplace graduellement le précédent millésime.

En voici donc quatre autres goûtés récemment et qui, en plus du Miraval rosé d’Angelina Jolie et de Brad Pitt, commenté sur Méchants Raisins et surtout l’exceptionnel sancerre rosé Le Rabault Joseph Mellot, mon vin «Vin plaisir» de samedi dernier, en voici quatre autres, disais-je, qui mériteraient, selon moi, pour différentes raisons, de s’ajouter à la liste de nos recommandations.

Listel 2013, Grain de Gris, Sable de Camargue (11,60 $): chaque année, ce rosé à petit prix réussit à tirer son épingle du jeu. Le 2013 vient d’arriver en tablette. Avec sa couleur pêche clair, c’est un rosé qui a plus de structure qu’il n’y paraît ; un peu carré, peut-être, mais toujours un bon rapport qualité-prix.
Château de Lancyre 2013 Rosé, Pic Saint-Loup, Coteaux du Languedoc (17,25 $): de couleur rose saumon, c’est un rosé dense et consistant, au fruit rond et charmeur, à l’aise autant à l’apéro qu’à table.
Dogajolo 2013 Rosato, Toscana IGT, Carpineto (15,40 $): d’un rose pâle, corail en fait, un peu frisant en bouche, léger, agréable, un rosé «fun», comme on dit en France. Le parfait rosé de piscine, quoi.

Enfin, déjà commenté sur Méchants Raisins, mais, contrairement aux autres, d’un autre millésime :

Bandol Domaine de Souviou 2012 (24,50 $): un an de bouteille ne fait pas peur à un rosé de Bandol, au contraire. D’un rose très pâle, litchi, un rien d’agrumes, subtil, vineux, élégant, un peu cher, certes, mais on est à Bandol. Il est à sa place à table.

Et pour terminer, ce très bon rouge qui n’a rien d’un rosé:

Domaine Charvin 2011, Côtes-du-rhône (22,60 $): première remarque­­, il a absolument besoin d’être passé en carafe une bonne heure avant le service. Deuxième remarque, avec ses 15 degrés d’alcool­­, ce n’est pas précisément un rouge de piscine. Par contre, avec des saucisses sur le barbecue, miam ! Très beau nez floral, joyeux, bouche vineuse, évidemment, mais enveloppante et savoureuse.
Listel 2013
Grain de Gris, Sable de Camargue, Listel
12,5 %, France
Prix : 11,60 $
Code : 270272
[ ★1/2 | $ ]
Dogajolo 2013 Rosato
Toscano IGT, Carpineto,
12,5 %, Italie
Prix : 15,40 $
Code : 10263189
[ ★★ | $ 1/2 ]
Château de Lancyre 2013 Rosé
Pic saint-Loup, Coteaux du Languedoc,
13,5 %, France
Prix : 17,25 $
Code : 10263841
[ ★★1/2 | $ $ ]
Domaine Charvin 2011
Côtes-du-rhône,
15 %, France
Prix : 22,60 $
Code : 11766618
[ ★★1/2 | $ $ 1/2 ]
Domaine de Souviou 2012
Bandol Rosé, 13,5 %, France Prix : 24,50 $ Code : 12200798
[ ★★1/2 | $ $ $ ]
Mills Reef Syrah 2012
Gimblett Gravels Reserve, Hawkes-Bay, Mills Reef Wines,
12,5 %, Nouvelle Zélande
Prix : 24,95 $
Code : 12207041
[ ★★★ | $ $ $ ]
Blind River Pinot noir 2012
Awatere Valley,
Marlborough,
13,5 %, Nouvelle-Zélande
Prix : 30,75 $
Code : 11213028
[ ★★★ | $ $ $ 1/2 ]
Kumeu Chardonnay 2009
Kumeu River Estate,
13 %, Nouvelle-Zélande
Prix : 34,00 $
Code : 10281184
[ ★★★1/2 | $ $ $ 1/2 ]
correct
★★
bon
★★★
très bon
★★★★
excellent
★★★★★
exceptionnel
Plus d’étoiles que de dollars : vaut largement son prix.
Autant d’étoiles que de dollars : vaut son prix.
Moins d’étoiles que de dollars : le vin est cher.
www.saq.com
514 254-2020
1 866 873-2020
Le « nouvel arrivage » du Cellier de juin, disponible depuis jeudi, est le dernier avant l’automne. Un Cellier axé sur les pinots noirs du monde.

Mais comme c’est toujours le cas dans le Cellier, outre le thème principal, d’autres vins viennent compléter l’offre dont le deuxième volet sera mis à la vente le 12 juin.

La presse spécialisée a goûté à l’ensemble de ces vins, dernièrement, et je vous propose comme d’habitude ma courte sélection, qui ne concerne que les vins déjà en succursale, soit un blanc et deux rouges, tous de la Nouvelle-Zélande.

Kumeu Chardonnay 2009, Kumeu River (34,00 $): j’adore les vins de Kumeu River Estate, des vins toujours finement ciselés. Joli nez sur un boisé noisette qui fait très bourguignon. Un travail du bois très fin qui se répercute aussi en bouche, le fruit occupant la place qui lui revient de droit. Bravo.

Blind River Pinot Noir 2012, Awatere Valley, Marlborough (30,75 $): joli nez, spécial avec ces notes de cannelle ; très belle bouche, légère, digeste, coulante. «Une belle jeune fille avec une robe en dentelle», me suis permis d’écrire, macho que je suis.

Mills Reef Syrah 2012, Gimblett Gravels Reserve, Hawkes-Bay (24,95 $): une belle syrah bien typée, florale et bien poivrée (poivre blanc), droite et parfaitement digeste, en même temps qu’arrondie et vanillée légèrement par un séjour en bois. À boire légèrement rafraîchie.

Un été à rosés

La popularité du rosé ne cesse de croître au Québec. La preuve, la SAQ en propose quatre-vingt-quatorze, cet été, «un record, de mémoire de chroniqueur», écrivait Mathieu Turbide, en présentant notre Guide des vins rosés 2013 (voir notre blogue Méchants Raisins).

Mais comme leur arrivée sur les rayonnages est répartie d’avril à septembre, il n’y a pas une semaine sans qu’arrive un petit nouveau.

D’autant plus que parmi les 29 rosés courants, le millésime 2013 remplace graduellement le précédent millésime.

En voici donc quatre autres goûtés récemment et qui, en plus du Miraval rosé d’Angelina Jolie et de Brad Pitt, commenté sur Méchants Raisins et surtout l’exceptionnel sancerre rosé Le Rabault Joseph Mellot, mon vin «Vin plaisir» de samedi dernier, en voici quatre autres, disais-je, qui mériteraient, selon moi, pour différentes raisons, de s’ajouter à la liste de nos recommandations.

Listel 2013, Grain de Gris, Sable de Camargue (11,60 $): chaque année, ce rosé à petit prix réussit à tirer son épingle du jeu. Le 2013 vient d’arriver en tablette. Avec sa couleur pêche clair, c’est un rosé qui a plus de structure qu’il n’y paraît ; un peu carré, peut-être, mais toujours un bon rapport qualité-prix.

Château de Lancyre 2013 Rosé, Pic Saint-Loup, Coteaux du Languedoc (17,25 $): de couleur rose saumon, c’est un rosé dense et consistant, au fruit rond et charmeur, à l’aise autant à l’apéro qu’à table.

Dogajolo 2013 Rosato, Toscana IGT, Carpineto (15,40 $): d’un rose pâle, corail en fait, un peu frisant en bouche, léger, agréable, un rosé «fun», comme on dit en France. Le parfait rosé de piscine, quoi.

Commentaires