/finance/business
Navigation
Chômage

L'emploi à temps plein recule au Québec

Emploi chomage travail
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le recul de l'emploi au Québec s'est poursuivi en mai, a indiqué vendredi Statistique Canada. Environ 800 postes ont disparu pendant ce mois.Les chiffres camouflent cependant un déclin du temps plein et une montée du temps partiel.

L’agence fédérale a souligné que le Québec avait un total de 4,015 millions d'emplois en mai.

Près de 27 000 emplois à temps plein ont été supprimés et le temps partiel a crû de près de 26 000 emplois. En deux mois, 69 200 emplois à temps plein ont été sacrifiés.

Le taux de chômage a crû de 0,4 point pour atteindre 8 %, et ce, parce que des milliers de personnes sont entrées sur le marché pour se chercher du boulot.

La région métropolitaine de recensement de Montréal a perdu 8900 emplois en mai et celle de Québec, 5000. Le taux de chômage a augmenté de 0,1 point à 8 % à Montréal et de 0,5 point à Québec, à 5 %.

Le taux de chômage était de 8,6 % à Sherbrooke, 7,5 % à Saguenay et 6,1 % à Trois-Rivières.

À Québec, l’organisation Québec International a souligné que plusieurs projets industriels figurent sur la planche à dessin, mai que leur lancement dépend d’une conjoncture économique plus favorable.

Pour Paul-André Pinsonnault, économiste principal, revenu fixe, à la Banque Nationale, les données de l’emploi pour la province sont «un peu décevantes».

«Le mois passé, nous avions eu une grosse perte d’emplois, et on pensait qu’il y avait eu un problème de calcul. On espérait un certain regain. Depuis le début de l’année, la faiblesse de l’emploi au Canada s’est pas mal concentrée au Québec», a-t-il dit.

Selon M. Pinsonnault, le gouvernement Couillard semble avoir reconnu qu’il y a un problème réel, alors qu’il a annoncé dans le budget des mesures pour aider la PME et stimuler les exportations du secteur manufacturier.

Au pays

Dans l'ensemble du Canada, l'emploi a augmenté de 26 000, là aussi avec la hausse du travail à temps partiel. Le taux de chômage a gagné 0,1 point à 7 %.

Statistique Canada souligne que la croissance de l'emploi est faible depuis août 2013. Au cours des 12 derniers mois, il a progressé de seulement 86 000 postes à l'échelle nationale et le nombre d’heures travaillées a peu varié.

Les provinces de l'Alberta (hausse de 16 000) et de l'Ontario (gain de près de 15 000) ont connu une croissance en mai.

À l'échelle canadienne, l'enseignement, l'hébergement et la restauration ont connu des hausses. Par contre, les ressources naturelles et la finance ont connu des reculs.

L’emploi a augmenté chez les hommes et les femmes âgés de 15 à 24 ans, mais il a diminué chez les hommes de 25 à 54 ans. Le taux de chômage chez les jeunes s’est fixé à 13,3 %, à peu près inchangé par rapport à avril.

Toujours en comparaison avec le mois d’avril, le nombre d'employés du secteur public a augmenté (41 500), surtout en raison d'une hausse du nombre d’emplois dans l'enseignement. Parallèlement, le nombre d'employés du secteur privé a peu varié (24 700) et le nombre de travailleurs autonomes a diminué (-40 400).

Commentaires