/entertainment/music
Navigation
Propos de Boom Desjardins

Des artistes dénoncent

« Depuis Kaïn, je n’ai rien entendu qui se démarque », a-t-il dit

GEN-LANCEMENT ALBUM CATHERINE DURAND
Sébastien St-Jean / Agence QMI Catherine Durand, entre autres, a dénoncé les propos de Boom Desjardins.

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs artistes québécois ont vivement dénoncé les propos de Boom Desjardins qui a déclaré au Journal qu’il n’a rien entendu qui se démarque au Québec en musique depuis Kaïn.

«Prenez Kevin Parent, nous sommes littéralement tombés en amour avec lui. Il a apporté quelque chose à la musique. Même chose pour Éric Lapointe et La Chicane. Aujourd’hui, on dirait que tout ressemble à Kaïn ou Dany Bédar. La créativité a moins sa place, on dirait», a aussi statué Desjardins dans une entrevue publiée dans notre édition de mercredi.

Desjardins a fait ses déclarations alors qu’il annonçait son retour sur disque en février, après quelques années d’absence.

Pas besoin de dire que ses réflexions ont fait sursauter bien des créateurs et fait tache d’huile sur les réseaux sociaux où plusieurs ont tourné en dérision ses commentaires.

Dans un courriel envoyé au Journal, Les Soeurs Boulay se sont dites «profondément déçues et choquées» de constater «à quel point vous (Boom Desjardins) réduisez à une infime partie de ce qu’elle est réellement, par votre ignorance de votre propre milieu, une culture riche, colorée, originale et parfois même prospère.»

«On se demande sur quelle planète il habite», s’est indignée Catherine Durand, en faisant la liste, de Lisa LeBlanc à Louis-Jean Cormier, de tous les artistes qui se sont démarqués au cours des dernières années.

«Je le trouve complètement déconnecté et c’est désolant. Puis d’abord, il faudrait qu’il m’explique en quoi Kaïn s’est démarqué de La Chicane et Noir Silence», a-t-elle ajouté.

Un boum musical

Yann Perreau a suggéré que Desjardins devrait se tenir à jour.

«Depuis Daniel Boucher, il y a un boum (sic) musical et ça n’arrête plus. Kaïn a fait partie d’un mouvement de rock plus régional.

Peut-être que c’est ce qui touche davantage Boom. Mais de là à dire qu’il ne se fait rien de bon, il faudrait qu’il aille voir ce qui se fait», a-t-il déclaré.

Vincent Vallières n’a pas voulu commenter directement la déclaration de Desjardins, mais il s’est aussi porté à la défense de la scène musicale au Québec.

«La chanson québécoise est dans une période d’effervescence extrême», a-t-il tranché.

Commentaires