/lifestyle/tourism
Navigation
Saint-Matthew

À la découverte du premier cimetière protestant de Québec

Coup d'oeil sur cet article

En bordure de la renommée rue Saint-Jean dans le Vieux-Québec, le cimetière Saint-Matthew, inauguré au 18e siècle, propose un lieu de détente et de recueillement où la mémoire du passé se perpétue encore aujourd’hui.

En bordure de la renommée rue Saint-Jean dans le Vieux-Québec, le cimetière Saint-Matthew, inauguré au 18e siècle, propose un lieu de détente et de recueillement où la mémoire du passé se perpétue encore aujourd’hui.

Un voyage dans le temps dans le plus ancien cimetière protestant de la Vieille Capitale, voilà ce que la Ville de Québec propose aux amateurs d’histoire au moyen d’une nouvelle application mobile gratuite. IPad, iPod ou iPhone à la main, les visiteurs découvrent les richesses de ce lieu unique dans un circuit guidé par l’historien David Mendel. Ambiance sonore, documents d’archives et photographies complètent et agrémentent la visite.

Ce cimetière de confession anglicane et presbytérienne compte entre 6000 et 10 000 dépouilles dans ses entrailles. Inhumés en cette terre entre 1771 et 1860, ces défunts de la communauté anglophone ont pour la plupart été ensevelis dans l’anonymat, comme il était coutume de le faire à cette époque.

Toutes classes confondues

Parmi ces milliers de personnes qui reposent côte à côte, on compte des gens de toutes les classes sociales. «Dans ce temps-là (au 18e siècle), on faisait partie de l’Empire britannique et Québec était l’un des plus importants ports du monde, souligne M. Mendel. On avait des aristocrates qui venaient ici, mais on avait aussi beaucoup de gens pauvres qui venaient de l’Irlande ou de l’Écosse pour faire fortune.»

C’est pourquoi gens du peuple, marins, militaires et gouverneurs partagent le même lieu de repos éternel.

À travers la visite qu’offre l’application mobile, l’histoire, parfois dramatique, de plusieurs personnes enterrées dans ce cimetière est racontée. On relate notamment la vie d’une famille décimée qui a inhumé six de ses enfants en bas âge et l’histoire d’un matelot assassiné que l’on a retrouvé sur la grève du Saint-Laurent.

Parc public

En 1979, l’Église anglicane a fait don du cimetière Saint-Matthew à la Ville de Québec. Aménagé en parc urbain dès les années 1980, cet endroit mythique, restauré en 2009, permet aux passants de profiter de la nature tout en admirant les vestiges du cimetière qui compte 314 sépultures. «C’est un endroit très spécial, mentionne l’historien anglophone. Beaucoup de poèmes sont inscrits sur les pierres tombales et ça nous fait réfléchir sur la vie.»

Pour voir la vidéo cliquez ici

Cimetière Saint-Matthew
Adresse : 755, rue Saint-Jean, Vieux-Québec, G1R 1R1
Horaire : Ouvert tous les jours, du 1er mai au 15 novembre, de 7 h à 23 h
Coût : Accès gratuit.

Les gens qui ne possèdent pas de iPad, iPod ou iPhone peuvent faire l’emprunt d’un appareil à la
bibliothèque Saint-Jean-Baptiste attenante au cimetière afin de profiter de la visite guidée.
Commentaires