/lifestyle/psycho
Navigation
Psycho

Les vacances : stress ou tranquillité ?

Les vacances : stress ou tranquillité ?
photo colagenE, benoit tardif

Coup d'oeil sur cet article

Pour la plupart des gens et heureusement, le mot vacance rime avec bonheur. Mais pour plusieurs, et de plus en plus, il s’agit d’une période de tensions et de stress.

Pour la plupart des gens et heureusement, le mot vacance rime avec bonheur. Mais pour plusieurs, et de plus en plus, il s’agit d’une période de tensions et de stress.

Le quotidien des familles est souvent bien rempli et il y a peu de place à la détente, au repos et à ne rien faire. Ce qui amène les gens à continuer au même rythme en vacances que le reste de l’année, et ce, sans s’en rendre compte. Certains même se mettent de la pression à réussir leurs vacances «parfaites», de la même façon qu’ils cherchent la perfection au quotidien.

C’est à ce moment que le stress chronique, souvent néfaste pour la santé physique et psychologique, entre en jeu. C’est-à-dire, ne pas avoir d’arrêt, de moment de pause, de temps pour ne rien faire et flâner à son rythme peut amener différents symptômes (fatigue, douleurs, insomnie, irritabilité, etc.). Il en est de même pour les enfants qui sont organisés partout, tout au long de l’année, et vivent plusieurs changements imposés par les parents et leurs milieux de vie (école, CPE, garderie). Certains n’ont pas de vacances et d’autres doivent aller dans des endroits qu’ils n’ont pas choisis.

Pour ralentir le rythme et pouvoir «décrocher» pleinement, ça prend un temps et quelques moyens pour y arriver.

Mais comment faire?

Avant les vacances et la planification, il vaut la peine de prendre le temps et se demander quels sont les réels besoins de chacun des membres de la famille. Il se peut que le couple n’ait pas les mêmes besoins: l’un peut avoir besoin d’un horaire de vacances bien organisé et l’autre préfèrera vivre au jour le jour. Il faudra alors trouver un compromis pour satisfaire les deux. Par exemple un peu de temps planifié et un peu de temps à vivre au jour le jour. A-t-on besoin de repos, d’action, d’activités, d’un temps seul ou de couple? Et les enfants, où en sont-ils par rapport à leur année et leurs besoins?

Quand on a identifié les besoins de chacun, les vacances risquent d’être davantage satisfaisantes.

Mais il ne faut pas oublier le but ultime des vacances c’est de sortir de la routine du travail. Par ailleurs, la définition du mot vacance se dit d’un «état de ce qui n’est pas occupé». Et quand on cherche les synonymes du mot vacance, on trouve disponibilité et vide. Alors pour être disponible, vivre un peu de vide et ainsi répondre à la définition de ce que sont les vacances voici quelques suggestions:

  • Prendre le temps de vivre le moment présent;
  • Se garder des moments non planifiés où il y a place à la spontanéité du moment;
  • Se permettre de ne rien faire;
  • Oser faire des siestes pour récupérer;
  • Accepter que tout ne soit pas parfait (y compris la température et le ménage!);
  • Fermer tout ce qui est électronique afin de diminuer l’effet du stress chronique dû à la surexposition aux écrans;
  • Jouer en famille à des jeux que vous ne faites pas habituellement. Et pourquoi ne pas en profiter pour partager avec vos enfants des jeux qui ont nourri votre enfance;
  • Permettez-vous de faire ce que vous ne faites pas au quotidien par manque de temps;
  • Riez, ça fait du bien!

Si vous êtes gêné de ne pas avoir eu des vacances remplies d’activités ou extraordinaires, rappelez-vous que les enfants trouvent le bonheur dans la simplicité. Et lorsque vos collègues ou amis vous demanderont au retour de vacances ce que vous avez fait, vous pourrez répondre: «J’ai pris le temps de vivre mes vacances!»


Parent, N., 2013. L’anxiété, quelques conseils pour toi. Publications educatout.com

Parent, N. 2010. La communication interpersonnelle au travail. Montréal: Éditions Québec-Livres.

Parent, N. 2007. La famille et les parents d’aujourd’hui, la communication entre parent et enfant. Montréal: Éditions Québec-Livres.

 

Commentaires