/news/politics
Navigation
Salaire de 175 608$

André Boisclair travaille trois jours pour plus de 175 000 $

L’ex-chef péquiste est à la tête de COMEX depuis 6 mois

QMI_130929143005
Photo d'Archives

Coup d'oeil sur cet article

André Boisclair n’a travaillé que trois jours par semaine pour un salaire de 175 608 $ depuis sa nomination à la tête du Comité d’examen environnemental du territoire de la Baie-James (COMEX), en décembre dernier.

André Boisclair n’a travaillé que trois jours par semaine pour un salaire de 175 608 $ depuis sa nomination à la tête du Comité d’examen environnemental du territoire de la Baie-James (COMEX), en décembre dernier.

C’est ce qu’a confirmé hier le ministre libéral David Heurtel, qui vient tout juste de s’adjoindre les services de l’ancien chef péquiste, qui agira pendant les deux jours restants comme conseiller spécial.

«On rentabilise le salaire de M. Boisclair», a précisé le ministre de l’Environnement, parallèlement à l’étude des crédits budgétaires de son ministère à l’Assemblée nationale.

Le prédécesseur d’André Boisclair à la tête du COMEX, l’ancien député libéral Pierre Mercier, occupait la fonction à mi-temps et touchait une rémunération annuelle de 90 000 $.

Au lendemain de la nomination de l’ex-ministre péquiste, le gouvernement Marois assurait pourtant que le poste nécessitait désormais une personne à temps plein.

«Vaste expérience»

Si on en croit le ministre David Heurtel, André Boisclair consacrait «à peu près trois jours de travail par semaine» à la présidence du COMEX.

Le libéral, qui connaît personnellement l’ancien leader souverainiste, estime que le gouvernement tirera profit de «sa vaste expérience». «C’est sûr que l’expérience de M. Boisclair, notamment en environnement, une expérience internationale, particulièrement sur la lutte contre les changements climatiques, ça va être très utile», a-t-il tenu à préciser.

 
Commentaires