/news/green
Navigation
Plan Nord

Rencontre historique entre Québec et les communautés innues

Coup d'oeil sur cet article

Les neuf chefs des communautés innues du Québec qualifient d’historique la rencontre qu’ils ont eue hier à Mashteuiatsh avec le premier ministre du Québec qui a conclu la rencontre en affirmant que la réalisation du Plan Nord se ferait obligatoirement en partenariat avec les Premières Nations.

Les neuf chefs des communautés innues du Québec qualifient d’historique la rencontre qu’ils ont eue hier à Mashteuiatsh avec le premier ministre du Québec qui a conclu la rencontre en affirmant que la réalisation du Plan Nord se ferait obligatoirement en partenariat avec les Premières Nations.

«C’est une rencontre historique. Ce n’est pas courant que l’ensemble des communautés et le premier ministre se rencontrent ensemble. La dernière fois que ça s’est produit, ça remonte à 20 ans», affirme le chef hôte de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan Gilbert Dominique.

Partage des bénéfices

Outre la réalisation du Plan Nord, il a été question d’établir un canal permanent de communication entre le gouvernement du Québec et la nation innue.

«Monsieur Couillard a confirmé également son intention de bâtir une relation de nation à nation avec les Innus. C’est un signal positif pour les Premières Nations. Le premier ministre s’est même engagé à faire partie prenante de ces discussions, lorsque nécessaires. Il s’agit d’un engagement d’importance».

Pour Philippe Couillard, le développement économique du Québec, notamment les richesses naturelles, passe par une relation du partage des bénéfices avec les communautés autochtones. La décision des Innus de se regrouper dans un même organisme plaît au PM.

«C’est un signe d’avenir très puissant qu’on donne aujourd’hui à nos jeunes. Je salue l’initiative des neuf communautés de se regrouper dans une fédération», clame Philippe Couillard.

 
Commentaires