/news/health
Navigation
Sommeil

Les causes de l'insomnie décortiquées

insomnia
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Dans une étude, la première du genre, des chercheurs de l'Académie américaine de la médecine du sommeil (AASM) ont exploré ce qui conduit à souffrir d'insomnies de courte durée après des évènements stressants.

Selon l'étude, nier le facteur stressant, se tourner vers la drogue et l'alcool et utiliser des appareils multimédias comme moyens de distraction comptent parmi les mécanismes d'adaptation dangereux qui pourraient conduire aux insomnies.

«Notre étude est parmi les premières à montrer que ce n'est pas le nombre de facteurs stressants qui compte pour déterminer si vous allez souffrir d'insomnies, mais votre réaction à ces facteurs, déclare l'auteur principal, Vivek Pillai, chercheur universitaire au Sleep Disorders & Research Center de l'hôpital Henry Ford, à Détroit dans le Michigan. Si un évènement stressant peut conduire à une mauvaise nuit de sommeil, c'est la façon dont vous réagissez qui peut faire la différence entre quelques mauvaise nuits et une insomnie chronique.»

Presque 3 000 sujets, qui n'avaient jusqu'ici pas souffert d'insomnie, ont été interrogés à propos de leurs mécanismes d'adaptation et on leur a demandé d'exprimer la façon dont ils percevaient les situations stressantes dans leurs vies.

Un an plus tard, les sujets qui souffraient d'insomnies à court terme étaient ceux dont les réactions au stress correspondaient aux mécanismes d'adaptation mentionnés plus haut. Cependant, les chercheurs ont également pu identifier des solutions potentielles pour ne pas être victime d'insomnies quand les choses vont mal.

«Si l'on ne peut pas contrôler les événements extérieurs, on peut tout de même réduire leur importance en faisant en sorte de ne pas appliquer de comportements non adaptés», déclare Vivek Pillai.

Selon les chercheurs, les thérapies basées sur la pleine conscience semblent être capables de mettre fin au «ruminage mental» qui gêne l'endormissement.

«Cette étude est un rappel important que les évènements stressants et autres changements importants dans une vie sont souvent causes d'insomnie, a déclaré le docteur Timothy Morgenthaler, président de l'Académie américaine de la médecine du sommeil. Si vous vous sentez submergés par des événements dans votre vie, parlez-en avec votre médecin afin de trouver des stratégies pour réduire votre niveau de stress et améliorer la qualité de votre sommeil.»

Les insomnies à court terme désignent ici une incapacité à s'endormir au moins trois nuits par semaine sur une période de moins de trois mois.

Selon l'AASM, 15 à 20% des adultes en souffrent et les femmes sont plus souvent touchées que les hommes.

Plusieurs autres études scientifiques publiées plus tôt cette année dans la revue médicale The Journal of the American Medical Association ont indiqué que la méditation axée sur la pleine conscience pouvait légèrement soulager l'anxiété et la dépression chez certains individus.

L'étude sur le lien entre stress et insomnie a été publiée dans le journal SLEEP (en anglais) : https://www.journalsleep.org/ViewAbstract.aspx?pid=29532

Commentaires