/travel
Navigation
Visite de nos auberges

Quand la beauté réside dans les petits excès

Auberge Chemin du Roy

Coup d'oeil sur cet article

Si Deschambault est considéré comme l’un des plus beaux villages du Québec, c’est en raison du patrimoine authentique que lui procurent ses demeures ancestrales parmi lesquelles figure l’Auberge Chemin du Roy. Situé à quelques pas de la Route verte et du fleuve Saint-Laurent, ce domaine est l’endroit idéal pour profiter des petits plaisirs de la vie.

Il n’y a pas d’autres mots pour décrire l’Auberge Chemin du Roy qu’abondance. Dans un décor qui rappelle les excès du style baroque, peintures et objets d’art se côtoient en grand nombre. La salle à manger à elle seule compte une centaine de coqs, de toutes les grandeurs et de toutes les couleurs. N’allez pas croire que l’opulente décoration enlaidit l’endroit. Tout au contraire, cela lui donne beaucoup de charme, car les pièces exposées ont été méticuleusement choisies par les propriétaires, Lise et Jocelyn.

Ce n’est que dans les aires communes que nous pouvons admirer le goût artistique des hôtes, les chambres, elles aussi, proposent un coquet décor que l’on pourrait qualifier de plus équilibré. Que ce soit dans les teintes de bleu, de rouge, de beige ou de vert, les huit chambres de l’Auberge Chemin du Roy adoptent les motifs floraux et les textures du style champêtre.

Chacune d’elles possède une petite touche antique qui s’agence parfaitement à cette grande maison victorienne construite en 1870.

Agrémentée du bruit de la chute située dans la cour de l’auberge, l’ambiance qui règne dans les huit chambres est paisible.

L’eau à la bouche

À l’image de la décoration, la cuisine de l’Auberge Chemin du Roy est, elle aussi, abondante. Et ô combien délicieuse!

Anciens propriétaires de boucherie, Lise et Jocelyn sont de véritables passionnés de la restauration et cela se traduit dans leur cuisine gastronomique. Fiers promoteurs des produits locaux, le couple concocte absolument tout ce qu’il y a sur leur menu, des fondues aux quatre fromages aux raviolis au canard, en passant par les crevettes pannées à la coco.

La générosité des portions comblera certainement votre appétit, qu’il soit d’oiseau ou d’ogre.

La beauté d’un village

Foulé pour la première fois par Jacques Cartier en 1535, Deschambault (fusionné avec Grondines depuis 2002) jouit depuis toujours de la prédominance du fleuve Saint-Laurent. Sa présence est au cœur des activités économiques et touristiques du village de 2000 habitants. Chaque année, des centaines de visiteurs parcourent la Route verte qui traverse Deschambault.

Par son emplacement, l’Auberge Chemin du Roy s’avère un arrêt incontournable pour les touristes. Situé à quelques mètres du Chemin du Roy, le gîte est assez loin pour que ses occupants puissent se détendre sans être dérangés par la circulation automobile.

Un grand terrain sur lequel se trouve un petit cours d’eau leur permet de profiter du grand air. De jour comme de nuit, ils peuvent aussi se détendre dans le bain à remous, qui offre une vue sur le fleuve.

Commentaires