/misc
Navigation
Zone Libre

Plaidoyer pour les égoportraits

Coup d'oeil sur cet article

Vous êtes égocentrique, narcissique, obsédé par vous-même, insécure, pathétique. Un irritant pour votre entourage, une nuisance, un parasite.

Vous êtes égocentrique, narcissique, obsédé par vous-même, insécure, pathétique. Un irritant pour votre entourage, une nuisance, un parasite.

Regardez bien autour de vous, ceux qui lèvent les yeux au ciel, qui sont prêts à vous montrer du doigt pour rappeler à quel point vous venez de faire un geste honteux. Cachez-vous, pour l’amour du ciel! Cessez de vous humilier!

Vous avez commis un acte odieux, vous avez pris…un selfie. Un égoportrait. Une photo de vous-mêmes. SHAME ON U ! Que la honte pèse sur vous et votre famille !

Vous avez osé prendre une photo de votre visage, vous-même, avec votre appareil !

Vous vouliez nous montrer que vous passiez un beau moment avec vos amis, votre famille, des gens que vous aimez ?

Ou bien qu’on vous contemple sur le sommet d’une montagne, alors que vous affichez votre plus beau sourire, fier de votre accomplissement, plein de fierté ?

Quoi? Non ! Vous n’aimez pas? Cachez ce sourire que je ne saurais voir. À mort, les égoportraits !

Le selfie bashing

Qu’il est beau à voir, ce selfie bashing...

Il est si rassembleur. Il frise l’intimidation, côtoie le snobisme et rassemble des gens de toutes les classes.

Les snobs, les hipsters et les bobos qui, de leurs sourires méprisants, vous lancent : «Non mais, ta photo de profil, c’est un égoportrait, vraiment?»

Les fans de psycho-pop à cinq cennes sont prêts à vous diagnostiser une maladie mentale devant tout le monde en plein souper d’amis:  «J’ai lu quelque part que les égoportraits, c’était du narcissisme qui pouvait mener à la dépression».

Et bien! Laissez-moi vous dire qu’il y a une méchante épidémie de dépressifs sur Instagram, mais au moins, je vous assure qu’ils sont très bons pour faire semblant d’être heureux!

Vous êtes beaux

Moi, je trouve que vous êtes belles et beaux.

Que vous preniez le temps de vous mettre du rouge à lèvres, faire la même pose que d’habitude, regarder l’objectif de votre appareil, et que vous recommenciez 100 fois, jusqu’à ce que vous arriviez à votre résultat parfait, ce cliché où enfin, vous vous trouvez assez beau avec votre chat dans les bras pour nous le partager.

Vous n’êtes que le reflet de la société actuelle, avec ces valeurs individualistes fortes. On sait tous qu’on est important. Qu’on a juste une vie. Qu’on mérite de l’immortaliser dans cette ère où l’information défile à la vitesse de la lumière et de l’instantanéité.

On sait tous que la vie passe trop vite. Qu’on vieillit trop vite. Qu’on consomme et qu’on jette trop vite. Qu’on se dépêche à vivre, à expérimenter, à bâtir et à aimer. Qu’on court tous vers le bonheur…

En chemin, si le cœur vous en dit, prenez-la donc, votre photo, et diffusez-la comme vous le voulez.

C’est pas tout le monde qui va apprécier, mais dites-vous que ces gens-là ne vous aimeraient probablement pas de toute façon.

Laissez-les chialer.

Promis, moi, sur Facebook ou Instagram, je vais aimer votre photo.

Commentaires